France TV rappelé à l'ordre par le CSA

le
0
France TV rappelé à l'ordre par le CSA
France TV rappelé à l'ordre par le CSA

Pointé du doigt à de nombreuses reprises pour ses commentaires limites lors des Jeux Olympiques de Rio, le groupe France Télévisions a été mis en garde ce vendredi par le CSA.

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a fait savoir, par le biais d’un communiqué, que le groupe France Télévisions avait été mis en garde pour sa couverture des Jeux Olympiques en août dernier. En cause, les commentaires déplacés de plusieurs intervenants. En premier lieu, Daniel Bilalian. Il avait tenu des propos polémiques lors de la cérémonie d’ouverture en déclarant notamment que l’esclavage au Brésil avait été « une bonne chose pour le développement du pays. » Le CSA avait été saisi par le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN). Ce vendredi, le communiqué de l’entité est très clair : « Après examen, il a estimé qu'un certain nombre de commentaires relatifs à l'histoire du Brésil relevaient d'approximations ou d'erreurs historiques regrettables tandis que d'autres, notamment ceux relatifs à l'esclavage, pouvaient être considérés comme présentant une vision déformée d'une période historique très douloureuse. » D’une manière plus générale, le communiqué vise les journalistes et consultants qui ont officié durant la couverture des Jeux : « Le Conseil déplore également le caractère dévalorisant, voire discriminant, des commentaires relatifs aux athlètes japonais tenus lors d'une épreuve de gymnastique. Enfin, il a relevé des propos de la part de certains journalistes susceptibles de porter atteinte à l'image des femmes. Ce fut le cas notamment de commentaires relatifs à une lutteuse japonaise. » Thomas Bouhail s’était également fait remarquer en assimilant les gymnastes nippones à des « petits personnages de manga. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant