France-Trois régions à l'issue incertaine pour l'institut BVA

le
1
    PARIS, 29 novembre (Reuters) - La droite pourrait remporter 
quatre régions, la gauche en conserver trois et le Front 
national en conquérir deux lors des élections de décembre, selon 
l'institut BVA qui table sur une issue incertaine dans les trois 
dernières régions.  
    D'après ce sondage pour la presse quotidienne régionale 
diffusé dimanche, à une semaine du premier tour des régionales, 
les Républicains et leurs alliés paraissent en mesure de 
remporter la majorité des suffrages au second tour en 
Ile-de-France, dans le Centre-Val-de-Loire, dans les Pays de la 
Loire et en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.  
    Le Parti socialiste et ses alliés semblent à même de 
conserver la Bretagne, le Languedoc-Roussillon-Midi Pyrénées et 
l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. 
    Deux régions pourraient quant à elles être dirigées par le 
Front national en cas de triangulaires: le 
Nord-Pas-de-Calais-Picardie, où Marine Le Pen est créditée de 
44% d'intentions de vote au second tour, et la 
Provence-Alpes-Côte d'Azur, où Marion Maréchal-Le Pen recueille 
43% d'intentions de vote. 
    Enfin, l'issue du scrutin est jugée très incertaine en 
Normandie (ballottage entre gauche, droite et extrême droite), 
en Auvergne Rhône-Alpes (ballottage entre gauche et droite), et 
en Bourgogne-Franche-Comté (ballottage entre droite et 
extrême-droite).  
    Au total, en France métropolitaine (la Corse ne fait pas 
partie de l'étude), les listes de gauche sont créditées de 33% 
des intentions de vote, les listes de droite de 36% et le Front 
national de 31%.  
    Les attentats du 13 novembre ont rebattu les cartes 
électorales, note l'institut de sondage, qui relève une 
progression significative des intentions de vote en faveur des 
listes du Front national "dans toutes les régions" et qui 
"atteignent des niveaux quasi inédits dans certains 
territoires".  
    "Le Front national apparaît susceptible de remporter deux 
régions et de perturber les triangulaires dans de plus en plus 
de territoires", indique BVA.  
    "La droitisation des intentions de vote était l'un des 
effets possibles des événements du 13 novembre, reste à savoir 
si cet effet sera durable et se traduira dans les urnes 
également ou bien si cette progression du Front national est à 
mettre sur le compte de réactions 'à chaud'", ajoute l'institut. 
    "Si les résultats de notre sondage se confirmaient au soir 
du premier tour, la gauche serait par ailleurs face à un 
véritable dilemme. Dans certaines régions, le maintien de sa 
liste assurerait le succès du Front national alors que son 
retrait ne garantirait pas pour autant la victoire d'une liste 
d'union de la droite", note encore BVA. 
    Ce sondage a été réalisé par internet du 17 au 23 novembre 
auprès de 10.842 personnes inscrites sur les listes électorales 
issues d'un échantillon de 12.408 personnes représentatif de la 
population française âgée de 18 ans et plus. 
 
 (Chine Labbé; édité par Henri-Pierre André et Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 le dimanche 29 nov 2015 à 07:38

    Pas de régions pour les socialos