France Télévisions s'accorde avec l'État

le
0
Les comptes de l'entreprise publique, attendus en perte de 130 millions en 2013, devraient frôler l'équilibre en 2015.

Il n'y aura pas de révolution copernicienne pour France Télévisions. Le périmètre du groupe restera à l'identique avec ses cinq chaînes et il n'y aura pas de réforme profonde de France 3, jugée par beaucoup comme le mammouth à dégraisser de la télévision publique. En revanche, Rémy Pflimlin, le président de l'entreprise publique, s'est mis d'accord avec l'État sur la trajectoire financière de son groupe sur fond de crise des finances publiques.

Comme le souhaite sa tutelle, qui entend réduire le financement public du groupe de 2 % d'ici à 2015, France Télévisions devra être capable de réaliser peu ou prou près de 300 millions d'économies. Cela ne se fera pas sans mal puisque France Télévisions accusera des pertes non négligeables en 2013 avec une ardoise de 130 millions d'euros, qui sera réduite à une quarantaine de millions d'euros en 2...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant