«France Télévisions a besoin de stabilité»

le
0
INTERVIEW - Le PDG de France Télévisions veut inscrire son travail de rénovation des antennes et des structures du groupe sur la totalité de la durée de son mandat.

Après un été raté, France Télévisions a fait une rentrée offensive avec une centaine de nouveaux programmes. Une prise de risques assumée par Rémy Pflimlin, le PDG du groupe depuis un an. Il se donne du temps pour installer de nouvelles marques fortes et développer sa stratégie numérique.

Le FIGARO. - Quelles sont vos ambitions en termes d'audiences pour le groupe?

Rémy PFLIMLIN. - L'arrivée de la TNT a affaibli les trois chaînes historiques et nous en avons deux. Mais France Télévisions n'est pas seulement jugé sur les audiences, comme le précise la loi. Pour autant, nous devons rester le premier groupe audiovisuel français avec nos chaînes France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô. L'ensemble doit rester au-dessus des 30% de part d'audience.

Comment expliquez-vous les audiences erratiques de France 2?

Pour des raisons économiques, les programmes d'été de France 2 ont été très différents de ceux de la saison. Nous avons passé des red

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant