France Télécom sort de la tempête sociale

le
0
Le groupe investit 900 millions d'euros sur trois ans pour mettre en place un nouveau contrat social, fort de 158 engagements clés et 10.000 embauches en CDI. Le prix de la reconstruction.

S'il y a toujours des suicides chez France Télécom, et qu'il y en aura probablement toujours, comme il y en a ailleurs, l'heure est à l'apaisement. «L'entreprise est sortie de la crise. On progresse, on est sorti du traumatisme. Nous sommes en voie d'apaisement, même si beaucoup de travail reste à faire et que nous restons très vigilants», a indiqué Bruno Mettling, DRH du groupe, en présentant les chiffres du baromètre social, réalisé tous les six mois.

Ainsi, 84 % des salariés de France Télécom pensent que leur qualité de vie au travail est identique ou meilleure à celle d'autres entreprises. Le pourcentage des salariés qui pensent qu'elle est plus mauvaise a été divisé par deux depuis octobre 2010. Un progrès, même si des points restent encore à améliorer. Ainsi, les salariés souhaitent encore plus de transparence dans la politique de promotion et rémunération. Ou encore, qu'une marge plus importante soit donnée aux managers pour s'occuper d'eux.

Financ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant