France Télécom : les syndicats dénoncent le manque d'encadrement

le
0
Pour les responsables syndicaux, l'acte d'immolation d'un employé démontre que la situation dans l'entreprise reste difficile, malgré certaines améliorations.

«Les choses ne sont pas réglées» pour Christian Mathorel de la CGT. À la suite de l'immolation d'un employé de France Télécom sur le parking du site professionnel de Pichey près de Bordeaux ce matin, le syndicat dénonce la pénibilité du travail au sein de l'entreprise et un manque d'encadrement des salariés. «Il est trop tôt pour tirer des conclusions de cet événement dramatique et donner des explications. Mais une chose est sûre : pour l'entreprise, chaque suicide est un suicide de trop», affirme encore Christian Mathorel. «Et pourtant l'entreprise a les moyens de résoudre le problème.»

Sud-PTT rejoint la CGT en précisant dans un communiqué paru mardi après-midi que l'acte d'immolation d'un employé, âgé de 57 ans sur le parking de son ancien lieu de travail est suffisamment révélateur du fait que «la page de la crise sociale est loin d'être tournée», ajoutant «qu'il faut mettre un terme à cette série noire».

Des inconnues en matière de gestion...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant