France Télécom deviendra officiellement Orange le 1er juillet

le
0
France Télécom deviendra officiellement Orange le 1er juillet
France Télécom deviendra officiellement Orange le 1er juillet

France Télécom prendra officiellement le seul nom d'Orange le 1er juillet, après avoir obtenu mardi le feu vert de ses actionnaires lors de l'assemblée générale du groupe, dernière étape d'un processus engagé de longue date."Ce changement permettra d'achever un processus initié en 2006 pour répondre tant à la nouvelle donne du marché des télécommunications, notamment la convergence fixe et mobile, qu'au développement du groupe à l'international", a déclaré le PDG d'Orange, Stéphane Richard, lors de l'AG."Il est un aboutissement. Il traduit les valeurs d'un groupe français fier de ses racines, de ses conquêtes et qui est désormais immergé dans la compétition mondiale", a-t-il expliqué.Pour le groupe c'est aussi un gage de cohérence qui lui permettra d'avoir une meilleure visibilité à l'international.Enlever le mot "France" de sa dénomination sociale est un symbole fort pour le groupe qui tourne ainsi la page de son passé administratif, pas si lointain, et dont il porte encore l'héritage.La naissance officielle de France Télécom remonte à janvier 1991 quand l'ancienne Direction générale des télécommunication se transforme en un établissement public à gestion autonome, et c'est en décembre 1996 que l'entreprise devient une société anonyme.Mais ce changement de statut s'accompagne alors de deux conditions: le personnel reste fonctionnaire et l'Etat doit conserver la majorité du capital.Aujourd'hui, l'Etat ne détient plus qu'une part de 27% au capital, par contre, l'opérateur historique emploie encore 60% de fonctionnaires sur les 100.000 collaborateurs du groupe en France.Le pourcentage de fonctionnaires est toutefois amené à baisser fortement dans les prochaines années en raison des départs à la retraite de cette catégorie de personnel."Symbolique"Le groupe n'a cependant pas l'intention de laisser croire que cette mue est une manière de jeter son histoire aux orties. Selon son...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant