France-Syndicats et patronat unis autour d'un nouveau certificat

le
0
    PARIS, 21 janvier (Reuters) - Un nouveau certificat 
interprofessionnel a été lancé jeudi dans une initiative 
paritaire sans précédent en France réunissant syndicats et 
organisations patronales, pour sanctionner des compétences de 
"socle commun". 
    "Cléa s'adresse à une population que généralement l'on 
considère comme non qualifée ou mal qualifiée, pour faire 
reconnaître des compétences que l'on n'est pas certain de 
posséder au départ", a expliqué Christian Janin, délégué CFDT. 
    Le président du Copanef (Comité interprofessionnel pour 
l'emploi et la formation) a remis son certificat à la première 
diplômée du programme, une salariée qui dit l'avoir utilisé 
comme un "booster" avant de reprendre des études. 
    Sept domaines sont certifiés, dont la maîtrise du français, 
du calcul et des outils informatiques, le diplôme pouvant être 
délivré sans formation aux candidats déjà compétents. 
    Le patronat entend concilier le dispositif avec le plan de 
formation de 500.000 chômeurs annoncé par François Hollande. 
    "Cléa peut être une marche pour rassurer les salariés avant 
d'aller dans cette formation", a expliqué à Reuters Florence 
Poivey, présidente de la commission Education, formation, 
insertion du Medef. 
    Les syndicats (CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO) et 
organisations patronales (Medef, CGPME et UPA) à l'initiative du 
projet espèrent en faire bénéficier 3 à 4 millions de salariés 
ou demandeurs d'emploi. 
    Près de 600 parcours ont pour le moment été enclenchés, 17 
personnes devraient bientôt recevoir le diplôme, reconnu par 
tous les secteurs. 
    Le dispositif sera financé par des leviers déjà en place 
pour la formation, comme par exemple la mobilisation du compte 
personnel de formation, ou, pour les chômeurs, les fonds des 
conseils régionaux. 
    François Hollande a annoncé dans ses voeux le déblocage d'un 
milliard d'euros pour former 500.000 chômeurs, dans le cadre 
d'un plan pour l'emploi de deux milliards. 
    La réforme de la formation professionnelle a été engagée en 
2013, instaurant notamment le compte personnel de formation 
(CPF) et l'obligation d'un entretien professionnel bisannuel 
entre salarié et employeur. 
 
 (Julie Carriat, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant