France-Suspect en examen après les alertes dans les lycées

le
0
 (Actualisé avec mise en examen) 
    PARIS, 10 février (Reuters) - Le jeune homme interpellé dans 
le cadre de l'enquête sur les menaces visant notamment des 
lycées parisiens a été mis en examen mercredi à Paris pour son 
refus de décrypter son serveur, a-t-on appris de source 
judiciaire. 
    Il devra répondre du chef de refus de remettre aux autorités 
judiciaires ou de mettre en oeuvre la convention secrète de 
déchiffrement d'un moyen de cryptologie, a-t-on précisé. 
    Il a été placé sous le statut de témoin assisté pour les 
chefs de "complicité de menaces de destruction dangereuse pour 
les personnes", "complicité de menaces de mort" et "complicité 
de fausses alertes" requis par le parquet. 
    Ce suspect de 18 ans, arrêté lundi matin à son domicile près 
de Dijon (Côte-d'Or), a été laissé en liberté sous contrôle 
judiciaire.  
    Le suspect avait reconnu mardi être le créateur et 
l'administrateur du serveur qui a permis de masquer l'origine 
des appels mais avait nié toute implication dans ces alertes à 
la bombe, selon une source proche de l'enquête.   
    Ces menaces, qui se sont révélées infondées, ont visé des 
lycées parisiens, des établissements à Lyon, ainsi que d'autres 
établissements dans le monde. 
    Le jeune homme se présente comme un passionné 
d'informatique, un sympathisant d'Anonymous, collectif 
d'internautes militant pour la liberté d'expression. Son 
matériel informatique a été saisi.     
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant