France-Soir envisage d'arrêter le papier

le
0
Le quotidien, qui connaît de grandes difficultés financières, pourrait à l'avenir ne paraître que sur le Net.

La chute de France-Soir se profile. Placé en procédure de sauvegarde pour une durée de quatre mois en août dernier par le tribunal de commerce de Paris, le quotidien, qui a été racheté en 2009 par l'homme d'affaires Alexander Pugachev, envisage d'arrêter sa version papier. C'est l'option très sérieuse qui sera envisagée vendredi lors d'un comité d'entreprise extraordinaire. Après une perte d'exploitation de 31 millions d'euros l'an passé, les résultats sont restés dans le rouge, France-Soir accusant une perte de 12,8 millions d'euros à fin juin.

La relance du titre en début d'année, à grand renfort de promotion, n'a pas permis d'enrayer la baisse inexorable des ventes, qui se sont établies à 59.102 exemplaires de diffusion France payée sur les huit premiers mois de l'année, contre près de 64.000 exemplaires un an plus tôt, selon l'OJD. La nouvelle formule devait permettre à France-Soir de franchir la barre des 100.000 exemplaires.

Suppression de 80 postes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant