France-Signature du contrat de vente des deux Mistral à l'Egypte

le
0

(Actualisé avec Valls) LE CAIRE, 10 octobre (Reuters) - La marine égyptienne et le groupe Direction des constructions navales services (DCNS) ont signé samedi au Caire, en présence du Premier ministre français Manuel Valls et du président égyptien Abdel Fattah al Sissi, le contrat de vente de deux navires porte-hélicoptères Mistral. Des sources militaires françaises ont évoqué la somme de 950 millions d'euros pour cette vente, chiffre que Manuel Valls n'a pas confirmé lors d'une conférence de presse avec son homologue égyptien, Chérif Ismaïl. Un accord de principe avait été trouvé le mois dernier pour le vente au Caire de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) construits aux chantiers navals de l'Atlantique à Saint-Nazaire et initialement destinés à la Russie. Leur vente avait été annulée en raison du conflit en Ukraine, que les Occidentaux estiment alimentés par Moscou. La visite de Manuel Valls au Caire vise à conforter les liens avec l'Egypte, qui vient également d'acquérir 24 avions de combat Rafale de Dassault Aviation AVMD.PA , commande notamment financée par des prêts des pays du Golfe, dont l'Arabie saoudite. Elle s'inscrit dans le cadre d'un contrat franco-égyptien de 5,2 milliards d'euros qui comprend aussi des missiles et une frégate. Au Caire, Manuel Valls a dit son souhait de poursuivre la coopération franco-égptienne dans le domaine de l'armement. Les contrats passés ces derniers mois sont une "preuve de la densité de la confiance de la coopération dans le domaine de la défense, que nous allons prolonger", a-t-il dit. "La France veut accompagner l'Egypte pour sa défense et sa sécurité", a aussi souligné le chef du gouvernement français. "Nous avons besoin d'une Egypte forte." (Elizabeth Pineau, édité par Yann Le Guernigou)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant