France-Sarkozy veut limiter à 50% du PIB la dépense publique

le
2

PARIS, 2 octobre (Reuters) - Nicolas Sarkozy propose d'inscrire dans la Constitution française l'interdiction pour les dépenses publiques de dépasser le seuil de 50% du produit intérieur brut (PIB). Ce ratio n'a cessé d'augmenter ces dernières décennies pour atteindre 51,7% en 2007, année de son accession à la présidence de la République, 55,9% en 2012, année de l'élection de son successeur socialiste, François Hollande, et 56,5% en 2014, ce qui est une des causes de l'endettement croissant de la France. "Je souhaite que nous nous dotions d'un garde-fou pour nous obliger collectivement à tenir nos dépenses", déclare l'ancien chef de l'Etat, aujourd'hui candidat à la présidence de l'UMP, dans une interview au Figaro Magazine. "Je propose que, d'ici à cinq ans, il ne soit plus possible de consacrer plus de 50% du PIB à la dépense publique", ajoute-t-il. "Tout gouvernement qui atteindrait ce seuil se heurterait à l'interdiction d'augmenter la dette ou les impôts." Un gouvernement placé dans cette situation n'aurait alors plus qu'une solution, faire des économies, fait valoir Nicolas Sarkozy, pour qui ce devrait une règle constitutionnelle et pourrait faire l'objet d'un référendum. "Avec le recul, je me dis que j'aurais été mieux inspiré de créer ce bouclier de la dépense publique plutôt qu'un bouclier fiscal", regrette l'ancien chef de l'Etat. (Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1461628 le jeudi 2 oct 2014 à 13:51

    Bonne idée à appliquer à l'UMP ...lol il a été incapable de gérer les compte de son parti alors les comptes publics focon yaka

  • M940878 le jeudi 2 oct 2014 à 13:02

    suffit de supprimer 2 millions de postes de fonctionnaires et la France n'aura plus de problème

Partenaires Taux