France-Sarkozy réplique à Juppé en l'invitant à relever le débat

le
3
    PARIS, 22 septembre (Reuters) - Nicolas Sarkozy a dit jeudi 
soir refuser la polémique avec Alain Juppé, qui a fustigé "la 
nullité" de sa campagne pour la primaire, tout en l'invitant 
ironiquement à "relever le débat". 
    Le maire de Bordeaux a dénoncé jeudi matin dans un tweet "la 
nullité du débat politique", visant implicitement son rival pour 
l'investiture à droite en ces termes : "On débat des Gaulois!! 
Et si on parlait d'avenir?".   
    "Je ne polémiquerai pas, ni avec Juppé ni avec qui que ce 
soit. Dire les autres sont nuls, c'est classique, c'est ce que 
dit tout le monde et ça ne fait pas avancer le débat", a 
répliqué Nicolas Sarkozy sur BFM TV. 
    "Je suis certain qu'Alain, avec les grandes qualités qui 
sont les siennes, va nous redresser ça à lui tout seul, je lui 
fais confiance", a-t-il poursuivi en souriant. 
    "S'il pense que ce n'est pas bien, surtout qu'il ne se gêne 
pas pour relever le débat", a-t-il insisté. 
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M363422 il y a 3 mois

    Nous avons chez « Les Républicains » toute une galerie, une belle confrérie de candidats pour "relever le niveau" : les Sarkozy, Balkani, Estrosie, Mariani, Karoutchi, et tutti quanti… Ce qui rime bien d’ailleurs avec hys-térie, vile-nie, es-croquerie, calomnie…Tous prêts déjà à surfer sur la vague populiste, xénophobe et sécuritaire.

  • fabandri il y a 3 mois

    Bismuth lui c'est sur il le relèvera pas le débat . Le ras des pâquerettes c'est là où il est bien.

  • sarestal il y a 3 mois

    AJ son leitmotiv c'est "l'identité heureuse" et "la retraite à 65 ans" pour ceux qui bossent toujours et encore et depuis plus longtemps que lui (:-o) il faut dire que sur ce dernier point c'est fastoche.