France-Sarkozy propose de faire la grève de Schengen

le
4

PARIS, 2 octobre (Reuters) - L'ancien président Nicolas Sarkozy propose que la France fasse la grève du traité de Schengen sur la circulation des personnes en Europe tant que de nouvelles dispositions ne seront pas adoptées pour enrayer l'immigration irrégulière. Il estime dans une interview à paraître dans Le Figaro Magazine que le principal défaut de ce traité est d'avoir abattu les frontières entre les pays signataires sans harmonisation préalable des législations sociales. "Du coup, les étrangers viennent en France parce que les prestations sociales y sont plus élevées", dit Nicolas Sarkozy, qui regrette de n'avoir pas eu l'idée d'un "Schengen II" quand il était au pouvoir entre 2007 et 2012. "Nous devons dire à nos partenaires que nous n'appliquerons plus les dispositions du traité tant qu'un nouveau traité n'aura pas été négocié", poursuit l'ancien chef de l'Etat, aujourd'hui candidat à la présidence de son parti, l'UMP. "Avant d'y adhérer, nous devrons exiger que chaque pays membre se dote au préalable des mêmes critères de politique d'immigration", ajoute-t-il. "Cela veut dire les mêmes délais de rétention administrative, les mêmes montants de prestations minimum, la même liste des pays sûrs. Il faudra trouver un point moyen. Sinon, nous quitterons Schengen." (Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pascalcs le lundi 6 oct 2014 à 11:40

    Ça, ça sent le braconnage sur les terres du FN... Pour l'application, hum, hum...

  • contava4 le jeudi 2 oct 2014 à 14:39

    bravo ;mais impossible avec la gauche et son idéologie le social est diminué aux français pour le donner aux autres..sans compter toutes les autres aides alloc avec des smala;logements ect.

  • M1461628 le jeudi 2 oct 2014 à 13:57

    Il regrette plein de choses qu'il a pas faites quand il était au pouvoir mais la prochaine fois vous allez voir ce que vous allez voir....

  • M4426670 le jeudi 2 oct 2014 à 13:38

    Enfin une parole sensée!