France-Salah Abdeslam serait allé chercher deux hommes en Hongrie

le
0
    PARIS, 2 décembre (Reuters) - Salah Abdeslam, un homme 
toujours activement recherché en Europe après les attentats de 
Paris, est allé chercher en Hongrie deux personnes qui n'ont pas 
été identifiés en septembre dernier, a-t-on appris mercredi de 
source judiciaire. 
    Selon RTL, qui a révélé l'information, les enquêteurs 
pensent que les deux inconnus pourraient être deux membres du 
commando venus de Syrie.  
    Salah Abdeslam a été contrôlé le 9 septembre à la frontière 
autrichienne alors qu'il rentrait de Hongrie dans une voiture 
louée en Belgique, a précisé la source. 
    Un mois plus tôt, le djihadiste présumé avait déjà été 
contrôlé le 4 août en Grèce, au moment d'embarquer dans un ferry 
en partance pour Bari, en Italie, précise RTL. 
    Ces éléments confortent l'hypothèse selon laquelle Salah 
Abdeslam, qui a loué deux voitures et un logement utilisés par 
des membres du commando, était a minima logisticien du réseau. 
    Des traces ADN le situent dans la Clio qui aurait amené les 
kamikazes au Stade de France. Les enquêteurs supposent qu'il 
s'est ensuite rendu dans le 18e arrondissement pour commettre un 
attentat revendiqué par l'Etat islamique, mais non réalisé, et 
où la voiture a été retrouvée.  
    Ils ne savent pas si le fugitif, dont la trace s'est perdue 
en Belgique, a renoncé à son projet ou s'il a eu un problème 
technique, par exemple avec sa ceinture d'explosifs. 
    Le Premier ministre, Manuel Valls, a déclaré lundi ne pas 
pouvoir confirmer la présence en Syrie de ce Français qui vivait 
en Belgique, soulignant qu'il s'agissait d'une "hypothèse".  
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant