France Royal dénonce les "postures" d'Aubry sur la loi Macron

le
1

PARIS, 16 décembre (Reuters) - La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a dénoncé mardi les "postures" de Martine Aubry à propos du projet de loi sur la croissance et l'activité, que la maire de Lille s'est engagée à "combattre" pour s'opposer à l'extension du travail le dimanche. "C'est une posture", a-t-elle dit sur BFMTV-RMC. "Il faut éviter les postures. C'est facile quand on n'est pas aux responsabilités de dire 'y a qu'à', 'faut qu'on'. La loi Macron va dans la bonne direction, je la soutiens." "Toutes les zones touristiques dans tous les pays du monde ouvrent leurs commerces" le dimanche", a ajouté Ségolène Royal, adversaire malheureuse de Martine Aubry pour le poste de premier secrétaire du Parti socialiste lors du très controversé congrès de Reims en 2008. "Si Martine Aubry veut être de gauche, la seule question qu'elle doit se poser, c'est 'est-ce que la décision est bonne pour l'emploi, pour l'activité économique et pour le bien-être' et la réponse est 'oui'". "Donc, allons dans cette direction et ne prenons pas de postures politiciennes qui sont complètement décalées par rapport à ce qu'attendent les Français", a conclu Ségolène Royal. Le jour même de la présentation du projet de loi par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, mercredi dernier, Martine Aubry avait publié une tribune dans Le Monde pour dénoncer comme une "régression sociale" l'extension des possibilité de travail le dimanche prévue par le texte. ID:nL6N0TU17K (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le mardi 16 déc 2014 à 11:22

    Ségolène Royal a raison mais elle ne fait pas cette déclaration de façon désintéressée.