France-Renault touché par la vague de cyberattaques

le
0
    PARIS, 13 mai (Reuters) - Le groupe Renault a lui aussi été 
touché par la vague de cyberattaques qui frappe depuis vendredi 
plusieurs pays européens, dont la Grande-Bretagne et l'Espagne, 
a déclaré une porte-parole du constructeur automobile. 
     Elle a indiqué l'attaque avait été détectée vendredi en fin 
de journée.  
    "Des mesures sont en cours pour stopper la propagation du 
virus, c'est la première étape. On en train de faire le tour des 
sites pour un diagnostic, évaluer la situation", a dit la 
porte-parole à Reuters. 
    Elle a ajouté que le virus en cause semblait "a priori le 
même" que celui signalé dans d'autres pays, du type 
"rançongiciel", qui bloque les ordinateurs jusqu'au versement 
d'une rançon. 
    "Comme on a pu le voir, le virus n'est pas focalisé sur la 
France et chez nous, de la même façon, il ne touche pas que la 
France", a encore dit la porte-parole. 
    Renault est le premier groupe français à annoncer être visé 
par ces attaques qui ont notamment créé d'importantes 
perturbations vendredi dans le système de santé publique 
britannique.    
 
 (Yann Le Guernigou et Mathieu Rosemain, édité par Pierre 
Sérisier) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant