France-Rejet de la demande de Sarkozy de récusation d'une juge

le
0
    PARIS, 10 décembre (Reuters) - La demande de Nicolas Sarkozy 
de récuser l'une des juges qui l'ont mis en examen dans une 
affaire de corruption et de trafic d'influence a été rejetée, 
a-t-on appris jeudi de source judiciaire. 
    L'ancien président de la République est soupçonné d'avoir 
cherché à faciliter la promotion à Monaco de Gilbert Azibert, 
alors avocat général à la Cour de cassation, en échange de 
renseignements sur l'avancée d'un autre dossier. 
    Nicolas Sarkozy reprochait à la juge Claire Thépaut, l'une 
des deux juges chargées de cette enquête, son appartenance au 
Syndicat de la magistrature, classé à gauche, et mettait par 
conséquent en doute sa partialité. (voir  ID:nL8N13T223 ) 
    La cour d'appel a estimé dans son ordonnance que cette 
appartenance à un syndicat relevait d'une liberté 
constitutionnelle et qu'elle ne l'empêchait pas de traiter cette 
affaire. 
    L'enquête dite des "écoutes", suspendue en septembre 2014 le 
temps d'examiner des requêtes en nullité déposées par la 
défense, a repris début mai après que la cour d'appel de Paris a 
validé la quasi-totalité de la procédure. 
    Un pourvoi en cassation a été formé par les avocats de la 
défense, qui contestent la légalité des écoutes téléphoniques à 
l'origine de l'information judiciaire, mais il n'est pas 
suspensif. 
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant