France : regrouper les détenus islamistes, une mesure à double tranchant

le
0

Pression psychologique, intimidation... Dans les prisons françaises, les islamistes radicaux exercent une inquiétante influence, qui va bien au-delà des détenus incarcérés pour des faits à caractère terroriste. Depuis octobre 2014, une expérimentation a été menée à la maison d'arrêt de Fresnes. Vingt-deux condamnés dans des dossiers terroristes ont été mis à l'écart dans une unité de prévention du prosélytisme. Or cette expérience ne fait pas l'unanimité chez les professionnels des prisons.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant