France-Raffarin dit croire à une dissolution prochaine

le
5

PARIS, 2 septembre (Reuters) - François Hollande a épuisé toutes les solutions et n'aura d'autre choix que de dissoudre l'Assemblée nationale si le nouveau gouvernement de Manuel Valls échoue, a estimé mardi l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. "Ce nouveau gouvernement est la dernière étape avant le chaos, avant la dissolution", a déclaré sur RTL le sénateur UMP de la Vienne, qui devrait être réélu cet automne et briguera ensuite la présidence de la chambre haute du Parlement. "Je n'y croyais pas, mais la vitesse à laquelle les choses se dégradent, l'impuissance de l'exéutif dans notre pays aujourd'hui, me fait dire que tout est possible", a-t-il ajouté. "La Constitution est bonne fille avec le président de la République, elle lui donne beaucoup d'atouts, beaucoup de psosibilités, mais il a déjà changé de gouvernement, il a déjà changé de Premier ministre, on arrive au bout des outils institutionnels", a-t-il encore dit. Alors que plusieurs figures de l'UMP ont rejeté l'idée ces dernières semaines, semble-t-il peu attirées par la perspective d'une éventuelle cohabitation au moment où le parti est en reconstruction, Jean-Pierre Raffarin a prévenu de son côté qu'en cas de victoire, les responsabilités ne pouvaient se refuser. Lui-même espère en exercer de nouvelles prochainement puisqu'il a confirmé sa candidature à la présidence du Sénat. "C'est assez probable", a-t-il commenté. "Beaucoup de gens me le demandent, on cherche un sursaut aujourd'hui au Sénat, il faut plus de crédibilité pour le Sénat, plus de respectabilité pour les sénateurs", a-t-il dit. "Je répondrai sans doute à la pression de mes amis." Les élections sénatoriales auront lieu le 28 septembre et aboutiront au renouvellement de 178 sièges sur 348. (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le dimanche 14 sept 2014 à 17:58

    http://www.vineyardsaker.fr/2014/09/13/alerte-frappe-strategique-chimique-ukrainienne-contre-villes-novorussie-imminente/

  • M4145072 le dimanche 7 sept 2014 à 19:52

    "Beaucoup de gens (lui) demandent (de se présenter à la Présidence du Sénat), on cherche un sursaut aujourd'hui au Sénat, il faut plus de crédibilité pour le Sénat, plus de respectabilité pour les sénateurs". Quel esprit de sacrifice ce Raffarin; il ne voudrait pas décevoir ses amis qui ne manqueront pas quémander ensuite quelques avantages... S'il est tellement demandé, pourquoi est-il sénateur (élu par les "grands électeurs") et non député (élu par les citoyens) ?

  • knbskin le dimanche 7 sept 2014 à 17:32

    Raffarin a pourtant été une semelle de plomb quand il était premier ministre ... :)

  • M5061253 le mardi 2 sept 2014 à 11:50

    La situation actuelle est aussi un peu due au laxisme immobile de la période Raffarin /Chirac.Autant de gabegie que pendant la période Hollande.Ces gens là ne sont plus utiles au pays.

  • M5061253 le mardi 2 sept 2014 à 11:44

    Il est bien évident que dans les réformes à faire,la suppression du Sénat et du Conseil Economique et Social sont en 1ère ligne.M Raffarin ne veut toucher ni aux institutions,,ni aux politiques,ni à la politique d'immigration.En quoi diffère t-il de Hollande?