France-Quatre enfants enlevés à une secte pour mauvais traitements

le , mis à jour à 15:26
0

BORDEAUX, 18 juin (Reuters) - Quatre enfants d'une même famille ont été placés par les services sociaux à la suite d'une opération de gendarmerie mardi contre une communauté sectaire "apocalyptique" à Sus (Pyrénées-Atlantiques), a annoncé jeudi le procureur de la République. Les dix adultes, neuf hommes et une femme membres de la secte d'origine américaine Tabitha's Place, qui avaient été interpellés mardi ont été relâchés, a précisé Jean-Christophe Muller. Les quatre frères et soeurs, âgés de 18 mois à 13 ans, ont été retirés à leurs parents et placés provisoirement auprès des services sociaux du Conseil général après la découverte par les médecins de "traces récentes de corrections physiques", mode d'éducation dont se revendique la secte. "Je vais saisir le juge des enfants pour ces quatre enfants ainsi que pour d'autres qui sont susceptibles d'avoir été victimes de violences et qui en tout état de cause ne reçoivent pas une éducation conforme à leur intérêt", a dit le procureur. L'opération de mardi, qui a mobilisé quelque 200 gendarmes, faisait suite à une commission rogatoire d'un juge d'instruction dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en mars 2014 pour des faits d'abus de vulnérabilité et de violences sur mineur, et pour des suspicions de travail dissimulé et de travail d'enfants. A Sus, 114 personnes, dont 48 mineurs, ont été recensées. (Claude Canellas, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant