France-Procès requis pour Tapie et Richard pour l'arbitrage de 2008

le
1
    PARIS, 8 mars (Reuters) - Le parquet de Paris a requis lundi 
le renvoi en correctionnelle des six personnes mises en examen 
dans l'enquête sur l'arbitrage dit Tapie, parmi lesquelles 
Bernard Tapie et le PDG d'Orange  ORAN.PA  Stéphane Richard, 
a-t-on appris mercredi de source judiciaire.  
    Le parquet souhaite que Bernard Tapie soit jugé pour 
escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics 
et que Stéphane Richard soit poursuivi pour escroquerie en bande 
organisée et complicité de détournement de fonds publics, a-t-on 
précisé.  
    Personne n'était joignable dans l'immédiat dans l'entourage 
du PDG d'Orange.  
    Joint Par Reuters, Bernard Tapie a refusé de s'exprimer.  
    Un arbitrage a accordé en 2008 404 millions d'euros à 
l'homme d'affaires pour solder son litige avec le Crédit 
lyonnais sur la revente d'Adidas. 
    Les juges d'instruction chargés de ce dossier soupçonnent 
l'arbitrage de n'avoir été qu'un "simulacre". Ils avaient clos 
leur enquête fin juin 2016. 
    Après les réquisitions du parquet, c'est à eux que reviendra 
la décision finale sur la tenue éventuelle d'un procès. 
 
 (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vmcfb il y a 11 mois

    Si j'étais Tapie, je quitterais la France...