France-Procès requis pour Sarkozy dans l'affaire Bygmalion-sources

le
3
    PARIS, 5 septembre (Reuters) - Le parquet de Paris a requis 
le 30 août le renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy pour 
financement illégal de campagne électorale dans le cadre de 
l'affaire dite "Bygmalion", a-t-on appris lundi de sources 
proche du dossier et judiciaire.  
    Le parquet a également demandé le renvoi en correctionnelle 
des 13 autres mis en examen dans ce dossier, a précisé la source 
judiciaire, confirmant une information d'Europe 1. 
    Le procureur soupçonne Nicolas Sarkozy d'avoir dépassé le 
plafond des dépenses électorales, omis de respecter les 
formalités du compte de campagne, et fait état, dans le compte 
de campagne, d'éléments comptables "sciemment minorés", indique 
la source proche du dossier. 
    L'ex-chef de l'Etat, candidat à la primaire de la droite 
pour la présidentielle de 2017, a été mis en examen le 16 
février. 
    Après les réquisitions du parquet, il appartient aux juges 
d'instruction de décider s'ils renvoient ou non les mis en 
examen, ou s'ils prononcent un non-lieu. 
    Ils disposent en théorie d'un délai d'un mois, à compter du 
30 août. 
    L'ordonnance des juges pourrait donc tomber juste avant la 
primaire de la droite, prévue les 20 et 27 novembre prochains. 
 
 (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1461628 il y a 11 mois

    Quand on perd et en plus on est mis en examen on part

  • M1461628 il y a 11 mois

    Fillon est dans le vrai la droiture avant la posture....

  • aerosp il y a 11 mois

    Le Maire est contre la nécessité d'être clean pour se présenter à une élection