France: prix à la consommation en hausse en mai sur un mois (+0,4%), stables sur un an

le
0
La hausse des prix à la consommation en mai, par rapport à avril, provient "pour l'essentiel du rebond des prix de l'alimentation, en particulier des produits frais, et du renchérissement pour le troisième mois consécutif des produits pétroliers". (Userba011d64_201/Istock.com)
La hausse des prix à la consommation en mai, par rapport à avril, provient "pour l'essentiel du rebond des prix de l'alimentation, en particulier des produits frais, et du renchérissement pour le troisième mois consécutif des produits pétroliers". (Userba011d64_201/Istock.com)

(AFP) - Les prix à la consommation en France ont augmenté de 0,4% au mois de mai par rapport à avril, en raison notamment du "rebond des prix de l'alimentation", selon les chiffres définitifs de l'Insee publiés mercredi.

Les prix à la consommation sur une période de douze mois sont toutefois restés stables (0%). Dans ses estimations provisoires du 31 mai, l'Insee tablait sur une légère baisse de 0,1%.

Cette révision est due principalement à "l'intégration d'informations reçues depuis lors, conduisant à relever l'estimation des hausses de prix des produits pétroliers et des tarifs de services de télécommunication", a expliqué l'organisme.

En mai, l'indice d'inflation sous-jacente (ISJ) est en légère hausse de 0,1% pour le troisième mois consécutif. Sur un an, il progresse de 0,7%.

La hausse des prix à la consommation en mai, par rapport à avril, provient "pour l'essentiel du rebond des prix de l'alimentation, en particulier des produits frais, et du renchérissement pour le troisième mois consécutif des produits pétroliers", explique l'Insee. En revanche, l'augmentation des prix des autres biens et services est "très modérée".

En mai, les prix de l'énergie ont connu une forte hausse de 2,2% en mai, après des hausses plus modérées de 0,3% en avril et de 0,9% en mai, mais ils restent "très inférieurs" à leur niveau de l'an passé (-5,7%).

Le "raffermissement" de mai est dû aux produits pétroliers (+4,1%), dans le sillage de la remontée des cours du brut. En revanche, les prix du gaz baissent encore (-0,6%).

Les prix des services ont connu une légère hausse de 0,1%: dans l'hôtellerie et la restauration, "les prix augmentent de manière saisonnière à l'amorce de la saison estivale", explique l'Insee. Par ailleurs, les services de la téléphonie mobile "continuent de se renchérir en mai" (+1,4%).

Enfin, les prix des produits manufacturés augmentent légèrement sur un mois (+0,1%), mais restent en recul sur un an (-0,6%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant