France-Première station pour camions au gaz naturel liquéfié

le
0

BORDEAUX, 10 novembre (Reuters) - La première station-service de Gaz Naturel Liquéfié Comprimé (GNLC) en France vient d'ouvrir dans le sud-ouest, un jalon dans la construction d'un réseau national qui permettra aux poids lourds de rouler sans pétrole et quasiment sans polluer. L'entreprise de transports P. Mendy, à l'origine de ce projet, exploitera la plus importante flotte de véhicules GNLC de France avec 11 premiers véhicules mis en service sous la marque Belhara. La montée en puissance du dispositif est prévue sur trois ans avec une quarantaine de véhicules à terme. Le projet associe le constructeur de poids lourds Iveco-France, Gas Natural Fenosa, multinationale énergétique, leader en GNL en Europe et en Amérique Latine, et Consoptima, entreprise de conseil et de formation spécialisée dans la mise en oeuvre du développement durable dans le secteur du transport. Le directeur général de Gas Natural Europe, Joaquim Mendiluce, indique dans un communiqué que Gas Natural Fenosa a prévu d'investir 6 millions d'euros par an en France pour le développement d'un réseau GNLC". "La position de la France au coeur du réseau routier européen en fait un marché stratégique pour le développement de notre réseau de stations GNLC en Europe", dit-il. Une station GNLC délivre à la fois du gaz naturel sous sa forme comprimée et sous sa forme liquéfiée. La combustion n'engendre pas de production de particules fines, permet de réduire les émissions d'oxydes d'azote de 80% et celles de CO2 de 15%, et divise par deux les émissions sonores des moteurs. Stocké sous forme liquide à -160° à la station et -130° dans les véhicules, le gaz naturel autorise une autonomie allant jusqu'à 1.000 kilomètres. (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant