France-Patrick Henry fixé le 31 mars sur sa libération

le
0
    PARIS, 25 février (Reuters) - La cour d'appel de Paris 
rendra le 31 mars sa décision sur une demande de libération 
conditionnelle de Patrick Henry, qui avait échappé à la 
guillotine en 1977 avant d'être condamnée à la réclusion à 
perpétuité pour le meurtre d'un jeune garçon. 
    Elle a examiné jeudi cette demande formulée par Patrick 
Henry, à qui le tribunal d'application des peines de Melun avait 
accordé en janvier dernier le droit d'entamer le parcours de 
probation censé aboutir à une libération conditionnelle en 2017. 
    Le parquet avait alors fait appel. 
    Son avocate Carine Delaby-Faure estime que son client, 
aujourd'hui âgé de 62 ans, est prêt à sortir de prison.  
    Patrick Henry a passé quasiment 40 ans en prison, avec une 
parenthèse d'un an et demi de liberté conditionnelle en 
2001-2002 qui s'était refermée par son arrestation en Espagne 
avec 10 kg de résine de cannabis dans le coffre de sa voiture. 
    Défendu par l'avocat abolitionniste Robert Badinter, Patrick 
Henry avait échappé en 1977 à la peine de mort, réclamée par une 
partie de l'opinion publique sous le choc de ce fait divers 
largement médiatisé. La peine de mort a été abolie en 1981. 
 
 (Simon Carraud, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant