France-Passe d'armes Juppé-Sarkozy sur la sécurité

le
2
    PARIS, 13 novembre (Reuters) - Nicolas Sarkozy a reproché 
dimanche à Alain Juppé de reprendre des arguments éculés de la 
gauche en lui faisant grief d'avoir supprimé des milliers de 
postes de policier et le service des Renseignements généraux 
lorsqu'il présidait la France. 
    "Je trouve qu'il y a beaucoup de légèreté dans ce qui dit 
Alain Juppé et je regrette qu'il se fasse l'écho d'un argument 
éculé de la gauche", a dit sur TF1 l'ancien chef de l'Etat, 
candidat de la primaire de la droite et du centre. 
    Le maire de Bordeaux, lui aussi candidat à la primaire et 
favori des sondages, avait déploré sur France 3, un an après les 
attaques du 13 novembre, les suppressions de postes de policiers 
et des Renseignements généraux "avant 2012". 
    "Je regarde la réalité en face, j'ai été ministre en 2011 et 
2012, il faut reconnaître ses erreurs et j'en étais", a dit 
Alain Juppé, rappelant en outre que la série d'attaques 
jihadistes avait débuté durant le quinquennat de Nicolas 
Sarkozy, avec les tueries de Mohammed Merah.  
    Concernant les suppressions d'emploi dans la police, Nicolas 
Sarkozy a répliqué qu'il avait dû faire des économies en raison 
de la crise de 2008 pour "protéger la France dans le cadre de la 
plus grande crise qu'on ait connu depuis 1929". 
    "Quant à la réorganisation des Renseignements généraux, 
c'est un mensonge", a-t-il dit, expliquant avoir en réalité 
fusionné les Renseignements généraux et la Direction de la 
surveillance du territoire (DST). 
    "Je les ai fusionnés car ils ne travaillaient pas ensemble. 
Nous avons renforcé la présence du renseignement sur le terrain. 
J'en vois une preuve, c'est que monsieur Hollande depuis cinq 
ans n'a pas touché à cette réforme", a-t-il ajouté.  
      
 
 (Gérard Bon) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1461628 il y a 3 semaines

    AJ pour 2017 un mandat clair, unique assurant la cohésion de la nation, le seul candidat sérieux, rassembleur, capable de mener les réformes et garantissant une première place au 1er tour en mai devant Marine et une victoire très large au second..Avec Sarkozy le risque devient plus grand d'une victoire étriquée voire d’une défaite et d'une possible paralysie du pays après les législatives sans parler de l'hystérie autour des affaires pendant 5 ans .Pour moi c'est tout vu AJ le 20 et 27 /11

  • M1461628 il y a 3 semaines

    2007-20012 Suppression des RG et plus de 12000 postes de policiers et gendarmes supprimés par Sarkozy