France-Pas de nouvelles économies sur la fonction publique-Sapin

le
7

PARIS, 11 septembre (Reuters) - Le ministre des Finances, Michel Sapin, a déclaré jeudi que le gouvernement ne chercherait pas à réaliser de nouvelles économies sur la fonction publique alors qu'il est à la recherche de deux milliards d'euros pour boucler le projet de budget 2015. Prié de dire sur France Info si l'exécutif allait "tailler" dans la masse salariale de la fonction publique, dont le point d'indice est gelé depuis 2010, Michel Sapin a répondu : "Non, les décisions on été prises, elles sont d'ailleurs difficiles, elles sont douloureuses pour les fonctionnaires puisqu'il y a un gel des salaires (...) C'est difficile, c'est dur pour les uns et les autres, on ne va pas en rajouter." Michel Sapin a annoncé mercredi que, du fait de la faible croissance et de l'inflation basse, la France renonçait à tenter de ramener le déficit public à la limite européenne de 3% du PIB avant 2017 et qu'il prévoyait cette année une dégradation des comptes, au lieu de l'amélioration encore promise avant l'été. Le dérapage par rapport à la trajectoire annoncée au printemps serait de plus de 6 milliards d'euros cette année et plus de 25 milliards en 2015, année où le déficit serait à peine réduit à 4,3%, au lieu des 3% promis auparavant. Après avoir laissé entendre le contraire la semaine passée, le ministre des Finances a indiqué que les projets de budget 2015 de l'Etat et de la Sécurité sociale prévoiraient bien un effort de 21 milliards d'euros d'économies comme prévu auparavant. Ceci obligera le gouvernement à combler un "trou" de deux milliards d'euros provoqué par l'inflation basse. (Marion Douet et Mark John, edité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6059436 le jeudi 11 sept 2014 à 09:43

    Partant de la, la France est donc morte...

  • tropfort le jeudi 11 sept 2014 à 09:41

    Manu, renverse la table. Impose-lui que le clientèlisme cesse et qu'on oeuvre pour TOUS les français !

  • M7097610 le jeudi 11 sept 2014 à 09:38

    c'est aussi le fond de commerce de l'ump ! Les conseils municipaux UMP de courbevoie ou de Puteaux en sont pleins. Ils ont le temps, eux ...et ont les mêmes intérêts que les politiciens ou syndicaliste des sièges parisiens : vivre sur la bête comme les aristocrates ou le clergé avant 1789.

  • tropfort le jeudi 11 sept 2014 à 09:37

    Le SEUL problème de ce pays vient de là.

  • M7097610 le jeudi 11 sept 2014 à 09:36

    tout a fait rodde..sans parler des "en disponibilité" qui peuplent les couloirs parisiens pour ne rien faire. Ils sont bons à critiquer le smic trop élevé du privé ou les assistés sociaux à 400 €/mois, mais leur 7 à 10 000 €/mois, c'est normal "parce qu'ils ont réussi un concours", il y a parfois 20 ou 30 ans !

  • jbellet le jeudi 11 sept 2014 à 09:33

    il n'y a jamais eu d'économie faite sur la fonction publique le PS fait en sorte de ne pas froisser son electorat, il prend meme soin de son fond de commerce

  • rodde12 le jeudi 11 sept 2014 à 09:25

    Pourtant il y a de quoi faire avec les hors cadre.

Partenaires Taux