France-Pas d'extension "autoritaire" de l'encadrement des loyers

le
0
    PARIS, 26 juillet (Reuters) - Emmanuelle Cosse a écarté 
mardi toute extension "autoritaire" de l'encadrement des loyers 
à d'autres communes de France un an après l'entrée en vigueur à 
Paris de cette mesure contestée par les professionnels de 
l'immobilier. 
    "Les autres villes aujourd'hui, ce sont elles qui décident 
ou non de s'engager dans cette démarche", a dit Emmanuelle Cosse 
sur RTL.  
    "On ne va pas faire les choses contre l'avis des 
agglomérations et des communes. Une démarche autoritaire ne 
fonctionnerait pas", a-t-elle ajouté. Mais "il n'y a pas 
beaucoup de maires qui sont réticents à cette mesure par nature 
parce qu'ils voient l'impact positif sur leur ville". 
    "Lille s'y est engagée il y a plus d'un an et l'encadrement 
des loyers sera effectif en décembre prochain, Grenoble a fait 
part de sa volonté d'encadrement".  
    L'encadrement des loyers, mesure phare de la loi Alur de 
mars 2014 sur le logement, est entré en vigueur le 1er août 2015 
à Paris. 
    La mesure prévoit que lors de la signature d'un nouveau bail 
ou de son renouvellement, le loyer d'un logement ne puisse pas 
être supérieur de 20 % au loyer de référence.  
    "Cette mesure redonne du pouvoir d'achat aux Français : 
aujourd'hui à Paris, demain à Lille, dans deux ans dans 
l'ensemble de l'agglomération parisienne", a souligné Emmanuelle 
Cosse. "C'est ça le but, remettre de la régulation dans un 
marché locatif qui depuis 2000 a vu que les loyers ont plus que 
doublé." 
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant