France : pas d'explosion d'une "bulle immobilière», mais une baisse des prix

le
13
PavelShynkarou/Shutterstock.com
PavelShynkarou/Shutterstock.com

(AFP) - Le secteur du bâtiment estime qu'il n'y a pas de risque "d'explosion d'une bulle immobilière" en France, mais prévient que les prix des logements "devraient néanmoins s'orienter à la baisse durant plusieurs trimestres".

La Fédération française du bâtiment (FFB) a affirmé, mercredi lors d'un colloque intitulé "L'immobilier est-il un handicap pour la France?", qu'elle ne privilégiait pas l'hypothèse d'un "risque d'explosion d'une bulle immobilière», mais que néanmoins "les prix devraient s'orienter à la baisse durant plusieurs trimestres".

"Malgré l'effondrement du volume des transactions et le recul massif des mises en chantier, les prix de l'immobilier ne se sont pas écroulés depuis 2010", rappelle Didier Ridoret, le président de la FFB.

Pour la principale organisation patronale du secteur, il n'existe pas de risque d'éclatement d'une "bulle immobilière" en France, contrairement à ce qui s'est passé en Espagne et aux États-Unis, car "les besoins en logements liés à la démographie, au vieillissement et à la décohabitation persisteront".

Ces besoins sont estimés à 500.000 logements neufs par an alors que le nombre de mises en chantier a chuté en 2012 à 304.234.

Toutefois, souligne la FFB, "deux facteurs pourraient contrecarrer ce pronostic : une forte hausse des taux d'intérêt et l'impact du vieillissement de la population sur les décisions de vente et d'achat" qui pourraient provoquer un afflux de biens sur le marché de la part de ménages riches en patrimoines immobiliers, mais pauvres en revenus, donc un risque très grand d'une chute des prix.

cch/cb/nas

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 le jeudi 14 mar 2013 à 06:17

    les atterrissages en douceur...on a dejà entendu ça

  • mfouche2 le jeudi 7 mar 2013 à 09:29

    Ce n'est pas un éclatement , mais une crevaison lente . C'est plus sournois , à la sortie l'effet est le même sur le niveau des prix, sauf que le marché restera planté beaucoup plus longtemps, et qu'il ne reprendra pas tant que la bulle ne sera pas entièrement résorbée

  • JUFRABRE le jeudi 7 mar 2013 à 08:33

    La plus grosse bulle est dans ce texte, qui prédit sans le dire une chute importante des prix de l'immobilier...En tant qu'acheteur potentiel, je dis : Bravo, j'attends pour voir, je ne suis pas pressé...

  • M362321 le mercredi 6 mar 2013 à 23:06

    Ca va descendre ... mais ca remontera un jour aussi. Seules 3 années de baissent consécutives depuis 1945 et ca remontait plus fort ensuite. Si les taux remontent vite, ca baissera plus vite c'est tout...

  • frk987 le mercredi 6 mar 2013 à 22:30

    Supersum, vous confondez le XVIeme avec les villes de province !!!! Dans ces endroits y a pas d'acheteurs du Qatar pour maintenir les prix.

  • genomic le mercredi 6 mar 2013 à 21:07

    les taux vont augmenter. Ils ne peuvent qu'augmenter. Donc il y aura un crash.

  • fab2002 le mercredi 6 mar 2013 à 20:29

    Lol sur Paris on passe de 8500 à 8200 eros le m2. En Avril les notaires vont sortir le chiffre de 8000 eros liés aux transactions de janvier.........lol pas de chute.....essayer la province, la par contre cela baisse vraiment !

  • supersum le mercredi 6 mar 2013 à 18:06

    Vous vivez vraiment dans des quartiers pourris

  • frk987 le mercredi 6 mar 2013 à 17:51

    Si je prends mon quartier en exemple , c'est déjà -20% en 3 ans.............

  • frk987 le mercredi 6 mar 2013 à 17:50

    On joue sur les mots, certes entre -5 et -10% par an jusqu'en 2017, ce n'est pas l'éclatement d'une bulle mais à terme le résultat sera le même.