France-Nette hausse des projets de recrutement des entreprises

le
0
    PARIS, 19 avril (Reuters) - Les entreprises françaises 
prévoient de recruter 1.976.500 personnes en 2017, soit 149.000 
ou 8% de plus qu'en 2016, selon l'enquête annuelle de Pôle 
Emploi sur les besoins de main d'oeuvre (BMO) diffusée mercredi. 
    Au moins 22,4% des entreprises envisagent au moins un 
recrutement cette année, soit 1,9 point de plus que l'an passé 
et le niveau le plus élevé depuis 2010. 
    Sur le total des projets de recrutement, 57,5% concernent 
des emplois durables (CDI et CDD de six mois ou plus), soit 1,2 
point de plus qu'en 2016, et les emplois non saisonniers 
enregistrent une forte hausse (+10,6%). 
    Le nombre de projets est en hausse pour toutes les tailles 
d'établissements mais la progression la plus forte (14%) 
concerne les plus petits (1 à 4 salariés). 
    Les très petites entreprises (moins de dix salariés) 
comptent pour 45,9% des projets de recrutement envisagés. 
    Parmi les motifs de recrutement, près de 50% sont liés à des 
surcroît d'activité, un plus haut depuis cinq ans, et 15,6% à 
des créations de postes. 
    Par secteur, les services aux particuliers rassemblent 40% 
des intentions d'embauche et les services aux entreprises un 
quart. Les intentions d'embauches augmentent de 5,7% dans les 
premiers et de 9,3% dans les seconds. 
    Elles bondissent de 22,5% dans la construction, accentuant 
le rebond (+12,4%) de 2016.  
    Les besoins en main d'œuvre dans l'industrie sont également 
mieux orientés (+8,7% après +2,6%). 
    Parmi les profils les plus demandés, figurent plusieurs 
métiers de service aux particuliers comme les aides à domicile 
et les aides ménagères.  
    Pôle emploi souligne que les services aux entreprises 
offrent également de nombreuses opportunités, notamment pour les 
cadres : ingénieurs, cadres études & R&D informatique, 
responsables informatiques. 
    Avec la progression attendue cette année, les difficultés de 
recrutement perçues par les employeurs repartent à la hausse 
après plusieurs années de baisse suivies d'une stabilisation en 
2016 : 37,5% des projets de recrutement sont désormais jugés 
difficiles par les employeurs nationaux, contre 32,4% l'an 
dernier.  
    L'enquête BMO a été menée avec le concours du Credoc entre 
octobre et décembre 2016 en France métropolitaine et dans les 
départements d'outre-mer. 
    Sur les 2,3 millions d'établissements entrant dans le champ 
de l'enquête, 1,6 million ont été interrogés et 436.200 réponses 
ont été collectées. Les résultats ont ensuite été redressés pour 
être représentatifs de l'ensemble des établissements. 
     
    L'enquête BMO de Pôle emploi http://statistiques.pole-emploi.org/bmo/static/bmoenquete2017 
          
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux