France-Nemmouche possible geôlier des otages en Syrie-Le Monde

le
0

PARIS, 6 septembre (Reuters) - Mehdi Nemmouche, accusé d'avoir tué en mai quatre personnes au Musée juif de Bruxelles, aurait été l'un des geôliers des journalistes français retenus en Syrie début 2014, selon le Monde. L'information aurait été transmise par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à la section antiterroriste du parquet de Paris, ajoute le quotidien. Contacté par Reuters, le parquet de Paris a indiqué qu'il ne ferait aucun commentaire. Cette information "provient, notamment, des témoignages d'ex-otages journalistes français libérés le 20 avril. Les souvenirs des personnes interrogées ne sont pas identiques. Si certains évoquent 'une possibilité', d'autres affichent une plus grande certitude", souligne le journal. "Selon certains témoins, Nemmouche n'aurait été qu'un exécutant de base de l'Etat islamique chargé par l'organisation de surveiller les otages occidentaux. Il aurait, néanmoins, fait montre d'une grande brutalité et commis des actes graves", ajoute-t-il. Mehdi Nemmouche a quitté la Syrie en février, rappelle le Monde. Ce Franco-Algérien de 29 ans, arrêté le 30 mai à Marseille à sa descente d'un car en provenance de Belgique, a été remis fin juillet aux autorités belges. Les journalistes Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, ont été libérés en avril dernier, après avoir passé dix mois aux mains d'un groupe islamique en Syrie. (Marion Douet et Chine Labbé, édité par Jean-Philippe Lefief)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant