France-Nathalie Kosciusko-Morizet nommée numéro deux de l'UMP

le
0

PARIS, 4 décembre (Reuters) - Nicolas Sarkozy a confié jeudi la vice-présidence de l'UMP à Nathalie Kosciusko-Morizet, qui sera notamment chargée de la refonte des statuts du parti et de la stratégie électorale. La nouvelle numéro deux du parti, qui briguait le poste de secrétaire général théoriquement dévolu à Laurent Wauquiez, "sera chargée de la refonte des statuts du mouvement, de la rénovation du parti, des relations avec les autres formations politiques et de la stratégie électorale", précise l'UMP un communiqué. Un champ d'action et d'influence large pour l'ancienne ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy qui entendait conserver sa liberté de parole dans le parti. Le partage des rôles entre Laurent Wauquiez, député de Haute-Loire, et Nathalie Kosciusko-Morizet, députée de l'Essonne et porte-parole de la droite parisienne depuis les municipales de 2013, traduit la volonté de Nicolas Sarkozy de ménager toutes les "sensibilités" du parti d'opposition. Laurent Wauquiez, créateur de "La Droite sociale" un temps proche de François Fillon, pourfendeur de l'assistanat et proche des thèses de Patrick Buisson, incarne une ligne "droitiste" là où Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s'est notamment opposée à Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous et l'exploitation des gaz de schiste, porte une vision plus modérée et centriste. Opposante acharnée du Front national, "NKM" plaide dans le sillage d'Alain Juppé pour des primaires présidentielles en 2016 ouvertes aux centristes du MoDem, ce que Nicolas Sarkozy refuse. (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant