France-Mosquées ouvertes ce week-end, un an après les attentats

le
0
 (Complété avec discours Hollande) 
    PARIS, 5 janvier (Reuters) - Les représentants du culte 
musulman appellent à une opération portes ouvertes dans les 
mosquées de France le week-end prochain pour célébrer la 
concorde nationale et la paix, un an après les attentats 
djihadistes de janvier 2015. 
    L'opération vise à "commémorer cet esprit du 11 janvier, cet 
esprit de concorde nationale et notre engagement à tous de 
renforcer cette concorde nationale", a dit mardi le président du 
Conseil français du culte musulman (CFCM), Anouar Kbibech, après 
les voeux de François Hollande aux autorités religieuses. 
    Des millions de personnes avaient manifesté le 11 janvier 
après les attaques qui ont fait 17 morts à Paris et en région 
parisienne. 
    En ouvrant toutes les mosquées, les musulmans manifesteront 
"leur solidarité, leur peine, leur chagrin en ces heures sombres 
que nous traversons tous en commun, musulmans, juifs, chrétiens, 
protestants et toutes les religions", a déclaré Dalil Boubakeur, 
ancien président du CFCM. 
    "En ce qui concerne les musulmans, il y aura des 
manifestations qui vont marquer leur attachement aux valeurs de 
la République, le rejet du terrorisme, le rejet du djihadisme", 
a-t-il ajouté. 
    Lors de son discours, François Hollande a souligné 
l'importance de ces gestes face à "une menace redoutable, celle 
du terrorisme islamiste". 
    "Si nous voulons écarter les surenchères, les amalgames, les 
stigmatisations qui peuvent produire des discriminations, nous 
devons rappeler à chaque fois que la religion est un message de 
paix et qu'elle doit contribuer à unir les hommes et non pas à 
entretenir la haine de l'autre", a-t-il déclaré, selon le texte 
de son discours transmis aux médias. 
    "Les Français de confession musulmane, par le sang qu'ils 
ont versé pour la défense de la patrie, par leur travail au 
service du pays, par leurs talents, font pleinement partie de 
notre histoire et de notre nation", a ajouté le chef de l'Etat. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant