France-Mobilisation pour défendre la place Georges Marchais

le , mis à jour à 15:26
0

PARIS, 2 juin (Reuters) - Des députés de six groupes différents à l'Assemblée nationale ont exhorté mardi le nouveau maire UMP de Villejuif (Val-de-Marne) à renoncer à débaptiser la place de sa commune qui porte le nom de l'ancien dirigeant communiste Georges Marchais. Georges Marchais a été député du Val-de-Marne de 1973 à 1997 et a occupé de 1972 à 1994 les fonctions de secrétaire général du Parti communiste français (PCF), notamment au moment de l'union de la gauche avec le Parti socialiste. Le nouveau maire de Villejuif élu en 2014, l'UMP Franck Le Bohellec, a décidé de débaptiser une place de sa ville portant le nom de l'ancien élu pour la nommer place Georges Mathé, un scientifique qui fut résistant et gaulliste. Six députés appartenant à chacun des groupes de l'Assemblée, dont son président Claude Bartolone, ont écrit à Franck Le Bohellec pour lui demander de changer d'avis. "Que l'on partage ou non les combats de Georges Marchais, nous considérons la décision de débaptiser la place éponyme inconvenante tant elle porte atteinte à l'esprit républicain et au respect dû à la mémoire de ce parlementaire d'envergure nationale qui a marqué de son empreinte la ville de Villejuif", écrivent-ils. (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant