France/Matériaux de construction: raffermissement en 2016, croissance visée en 2017

le
0

La fédération professionnelle du secteur français des matériaux de construction (Unicem) a constaté un "raffermissement de l'activité" en 2016, et espère "renouer avec la croissance" en 2017.

L'Unicem prévoit pour l'année 2016 une petite croissance de 0,5% de la production dans l'activité des granulats et une progression de 2,5% pour le béton prêt à l'emploi (BPE), selon un communiqué publié jeudi.

Pour 2017, l'Unicem envisage une croissance de 2% pour les granulats et de 3% pour le BPE, en tablant sur une poursuite de l'amélioration de l'activité de construction dans les segments résidentiel et non résidentiel.

Le secteur des matériaux de construction a atteint un point bas en 2015, "après 7 années de dégradation continue", a relevé la fédération. "L'année 2016 marque enfin l'arrêt de la tendance baissière", résume l'Unicem.

Alors que le début de l'année et le printemps avaient été "décevants", l'activité des matériaux de construction a enregistré une inflexion positive durant l'été qui "s'est confirmée cet automne", a expliqué la fédération.

Sur les trois mois août-septembre-octobre, la production de granulats a ainsi crû de 5,4% par rapport aux trois mois précédents et celle de béton prêt à l'emploi de 3,4%.

L'Unicem note toutefois que si le réveil de l'activité est là, "les volumes de production peinent à décoller de leurs plus bas niveaux historiques": en 2016, la production de granulats restera inférieure de 16% à la moyenne de la période 1997-2016.

"L'amélioration devrait se poursuivre dans les mois à venir, mais le retour à la 'normale' apparaît encore hors de portée", selon la fédération.

Dans ce contexte et à l'approche de l'élection présidentielle, les industries de carrières et de matériaux de construction avancent une série de propositions "en faveur d'une relance durable de l'activité".

Parmi celles-ci figure la demande d'une "commande publique responsable", accordant une part plus importante à l'emploi local et au développement durable.

Les industriels du secteur souhaitent aussi une stabilité du cadre législatif et des mesures pour stimuler l'innovation.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant