France-Marine Le Pen creuse l'écart en Nord-Picardie-Sondage

le
0

(Actualisé avec Marine Le Pen) PARIS, 20 septembre (Reuters) - Marine Le Pen arriverait nettement en tête au premier tour des régionales de décembre en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie et l'emporterait largement en cas de triangulaire au second tour, selon un sondage Odoxa pour Le Parisien-Aujourd'hui en France et BFMTV publié dimanche. La publication de ce sondage a coïncidé avec le lancement par la présidente du Front national de sa campagne pour le scrutin de fin d'année dont elle entend faire un marchepied pour la présidentielle de 2017. Elle y est créditée de 37% des voix au premier tour si le Front de gauche et Europe-Ecologie-Les Verts présentent des listes séparées et 36% s'ils font liste commune. La liste Les Républicains conduite par l'ancien ministre Xavier Bertrand obtiendrait 26% des suffrages dans les deux cas et celle du Parti socialiste 21% dans le premier scénario et 19% dans le second. Alors que des enquêtes d'opinion précédentes laissaient présager un deuxième tour plus serré ID:nL5N11M3Z8 , Marine Le Pen l'emporterait selon Odoxa avec 39% des voix, loin devant Xavier Bertrand (32%) et Pierre de Saintignon (PS) (29%). "Si les rapports de force ne changent pas radicalement, la seule possibilité de priver la présidente du FN d'une victoire symbolique majeure serait que Pierre de Saintignon s'efface au profit de Xavier Bertrand", a déclaré Gaël Sliman, président d'Odoxa, dans les colonnes du Parisien. Cette possibilité ou celle d'une fusion des deux listes PS et LR ont été évoquées récemment, la seconde par un membre du gouvernement anonyme dont les propos ont été rapportés par une radio. Marine Le Pen, qui a lancé sa campagne à Amiens (Somme), y a vu une nouvelle opportunité pour dénoncer une collusion entre le PS et Les Républicains (ex-UMP). "On entend déjà dans les salons du PS ou ceux de l'UMP, à Paris ou à Lille, des appels à fusionner les listes au second tour pour empêcher le Front national de l'emporter ou encore des appels à se retirer au profit de la liste la mieux placée pour battre le Front national. Ils sont prêts à tout et n'ont même plus honte de le dire", a dit la présidente du FN. "Ces deux-là savent toujours se retrouver quand il s'agit de barrer la route aux patriotes", a-t-elle ajouté sur BFMTV. Le sondage a été réalisé auprès d'un échantillon de 991 personnes inscrites sur les listes électorales de Nord-Pas-de-Calais-Picardie interrogées par internet du 15 au 18 septembre. (Yann Le Guernigou, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant