France-Manuel Valls hué lors de l'hommage aux victimes de Nice

le
5
    NICE, 18 juillet (Reuters) - Le Premier ministre, Manuel 
Valls, a été hué à son arrivée et à son départ de la promenade 
des Anglais à Nice, où une minute de silence a été observée en 
hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet, qui a fait 84 
morts, a constaté Reuters. 
    La première réaction de colère lors de l'arrivée du Premier 
ministre a été suivie par des applaudissements de la foule 
massée devant le théâtre de Verdure à l'adresse des pompiers et 
des secouristes. 
    Puis, lors du départ de Manuel Valls et de la ministre de la 
Santé, Marisol Touraine, les sifflets ont redoublé, ponctués de 
cris "démission". Il y avait également des pancartes dans la 
foule visant le chef de l'Etat et sur lesquelles on pouvait lire 
: "Hollande démission".  
    François Hollande a pour sa part observé cette minute de 
silence nationale Place Beauvau, avec le ministre de 
l'intérieur, Bernard Cazeneuve. 
 
 (Matthias Galante, avec Gérard Bon à Paris, édité par Emmanuel 
Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 5 mois

    Sarkozy; Juppé, Hollande, Valls, Fabius, ils auront à répondre devant le peuple d'avoir contribué à la destruction de la Libye et de la Syrie et d'avoir financé et armé les islamistes d'al-Nosra, branche syrienne d'al-Qaïda. Fabius se la coule douce au Conseil Constitutionnel alors qu'il mérite la prison pour haute trahison.

  • M4145072 il y a 5 mois

    Eh oui, il n'y a qu'eux qui sont contents de leur action; les français ont compris qu'ils étaient irresponsables, incompétents et cyniques.

  • jyth01 il y a 5 mois

    Le Mou et Valls sont coupable de faire croire qu'il y a un état d'urgence. Ils prononcent des phrases et font des célébrations. Ils n'ont aucun pouvoir face aux syndicats fonctionnaires, dans la police et la justice. Ce sont ces derniers qui décident.

  • M7166371 il y a 5 mois

    Et pourtant savamieu !

  • M7166371 il y a 5 mois

    ils ont juridiquement le droit de se maintenir au pouvoir mais ont perdu toute légitimité devant le peuple.