France-Macron se défend d'organiser des réunions de donateurs

le
1
    PARIS, 19 mai (Reuters) - Emmanuel Macron s'est à nouveau 
défendu jeudi d'organiser des réunions de donateurs pour lever 
des fonds (fundraising) pour son mouvement "En marche" et assuré 
se limiter à une démarche de "crowdfunding" ou financement 
participatif. 
    "Je ne fais pas de levées de fonds dans des milieux 
autorisés, je n'ai jamais démarché des gens. Ce que je fais, ça 
a été mis en ligne, c'est un appel public. On fait plutôt du 
'crowdfunding' que du 'fundraising', pour parler anglais", a dit 
le ministre de l'Economie. 
    "Les dîners que les gens organisent, c'est leur 
responsabilité (...) à côté de ça, il y a un mouvement qui 
demande à ce qu'il puisse y avoir des dons, même tout petits", 
a-t-il déclaré à la presse en marge d'une conférence 
d'investisseurs.  
    Il a fait valoir que son mouvement lancé le mois dernier 
n'avait pas d'élus, donc pas de subventions publiques. 
    "La vie démocratique, ça n'a pas de prix, mais ça a un 
coût", a ajouté le ministre, "si on ne veut pas que ce soient 
toujours les mêmes avec des subventions publiques, il faut 
donner. Mais c'est pas dans des milieux autorisés de manière 
cachée, je le ferai toujours de manière publique". 
    Emmanuel Macron, à qui l'on prête des intentions 
présidentielles, a formellement démenti des informations de 
presse selon lesquelles il aurait participé à une levée de fonds 
pour son mouvement à l'occasion d'une visite récente à Londres 
en tant que ministre de l'Economie. 
    Un député LR, Georges Fenech, a saisi la Haute autorité pour 
la transparence de la vie publique pour faire la lumière sur 
cette affaire. 
    "Je ne lève jamais de fonds en tant que ministre et je ne le 
fais jamais avec les moyens de l'Etat", a-t-il assuré jeudi. 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm le jeudi 19 mai 2016 à 16:21

    Il veut copier Sanders.