France-Les Verts veulent une commission d'enquête sur Sivens

le
0

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Le groupe écologiste de l'Assemblée veut la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire sur "le maintien de l'ordre face aux occupations", neuf jours après la mort du jeune militant Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens (Tarn). Il entend utiliser dans ce but le "droit de tirage" qui permet à chaque groupe d'obtenir une commission d'enquête par session parlementaire, ont annoncé mardi les deux co-présidents du groupe, Barbara Pompili et François de Rugy. Rémi Fraisse, 21 ans, a été tué par un tir de grenade offensive des gendarmes lors de heurts avec les forces de l'ordre à l'issue d'une manifestation contre le projet de barrage de Sivens, où des écologistes occupent les lieux. Les députés écologistes ont tenté sans succès de faire observer une minute de silence mardi après-midi lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale à la demande d'une des leurs, Cécile Duflot, qui interrogeait le gouvernement sur le barrage de Sivens. Le président de l'Assemblée, Claude Bartolone (PS), s'y est opposé en vain, rappelant que les minutes de silence étaient observées dans des cas très précis, pour les décès "dans nos forces armées ou nos otages". (Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant