France-Les maires veulent mobiliser la population contre l'Etat

le
8

PARIS, 9 septembre (Reuters) - L'Association des maires de France (AMF), qui bataille depuis plusieurs mois contre la baisse des dotations de l'Etat, entend mobiliser la population pour peser davantage à quelques semaines de la présentation du projet de loi de finances 2016. L'AMF a présenté mercredi une campagne dont le mot d'ordre est "j'aime ma commune", qui verra des maires aller rencontrer leurs administrés le 19 septembre pour expliquer les enjeux des efforts demandés dans le cadre du plan gouvernemental de réduction des dépenses publiques de 50 milliards sur 2015-2017. Les collectivités sont appelées à contribuer à hauteur de 11 milliards d'euros, mettant en péril, selon l'AMF, les capacités d'investissement voire la pérennité des services publics. L'AMF parle d'une baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de 15,8 milliards d'euros cumulée sur la période 2014-2017 pour le bloc communal, alors que ce bloc représente 60% de l'investissement public. La perspective du projet de loi de finances pour 2016, qui sera présenté à la fin du mois les a incités à lancer un appel à la population, d'autant que le texte devrait introduire une réforme de la DGF. ID:nL5N1041W7 "On est face, malheureusement, à l'absence de mouvement significatif de la part de l'Etat", a dit le président de l'AMF, François Baroin, lors d'une conférence de presse. "On a décidé, quelles que soient les sensibilités politiques, d'appeler non pas à une journée de manifestation mais de mobilisation pour que les maires se rapprochent de la population pour expliquer les difficulté (...) les choix qui doivent être les leurs", a ajouté le maire Les Républicains de Troyes. Il s'agit "de donner plus de poids encore dans l'échange, le dialogue avec l'Etat", a-t-il encore dit. UNE COMMUNE SUR DEUX ADHÈRE Selon l'AMF, 17.375 communes sur 36.000 ont adopté des délibérations soutenant une action qui pointe des risques majeurs sur la pérennité des services publics, l'investissement et la fiscalité locale. Les premiers seront au coeur de la campagne visant le grand public via les réseaux sociaux, une pétition en ligne ou encore un clip qui met en images la disparition progressive de services de proximité - écoles, crèches, transports, espaces verts, etc. L'investissement, lui, est au centre de l'argumentaire. L'AMF s'appuie sur une enquête de novembre 2017 qui anticipe un recul de 30% de l'investissement communal sur la période 2014-2017. Or, "moins 10% d'investissement public, c'est moins 0,2 point de croissance", a dit François Baroin. A cet égard, il juge le fonds dédié d'un milliard promis par le Premier ministre Manuel Valls très insuffisant, dans la mesure, dit-il, où son enveloppe est inférieure au coût de la réforme des rythmes scolaires, par exemple. L'AMF, qui veut revoir à la fois le taux d'effort demandé et son rythme, fait en outre valoir que les collectivités comptent pour seulement 9,5% de la dette publique alors qu'il leur est demandé de contribuer à hauteur de 22% de l'effort national de réduction des dépenses. (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dlagran1 le jeudi 10 sept 2015 à 15:36

    Ils ne sont pas un peu schizo nos maires, combien d'entre eux cumulent les deux mandats député et maire?

  • YTRAM le jeudi 10 sept 2015 à 09:34

    Messieurs les Maires un peu de décence svp le nombre de fonctionnaires territoriaux a augmenté de 3 millions l'année dernière ,c'est très aimable pour les amis ,les copains ,la famille mais une honte pour les contribuables ,vous devez vous aligner au minimum sur la crise economique ,messieurs les maires ex enseignants

  • M8700720 le mercredi 9 sept 2015 à 18:21

    la ou le code pénal prévoit 500 000 euros d'amende et 5 ans sans possibilité de répondre aux appels d'offres des marchés public. La perte au niveau URSSAF se chiffre à 22 million d'Euros.... Soit également des salaires perdu pour des travailleur Français d'au moins une dizaine de million d'Euros... Alors quand on voit ce que fait l'Etat avec l'argent du contribuable. il est toujours mieux dans la poche des communes pour faire travailler des Français.

  • M8700720 le mercredi 9 sept 2015 à 18:18

    Dans ma région l'Etat a fait une dotation d'un million d'Euros... sous conditions c'est Bouygues qui a construit le bâtiment... Cet argent a t-il fait travailler des salariés de la région ?.... J'en doute le groupe Bouygues a été condamné pour délit de marchandage sur le chantier de l'EPR Flammanville ( emploi de plus de 300 sous-traitant polonais ) bilan une amende de quelques dizaines de milliers d'Euros et c'est tout.

  • M8700720 le mercredi 9 sept 2015 à 18:13

    Comme si le fait que le pouvoir détenu au plus haut allait réduire les inégalités. Les Etats Unies sont le parfait exemple de ce qui ne marche pas... Il n'y a jamais eu dans l'histoire autant d'inégalité qu'au Etats Unies... etats Unies.... surtout pour les riches. Au plus la pyramide est grande au mieux ceux d'en haut ramasse le pactole. Et c'est la même chose pour les politiques. ponctionner l'impôt pour le distribuer aux amis patron de PME ( rire ) du CAC40.

  • M999141 le mercredi 9 sept 2015 à 17:03

    Il serait temps que les commune se serrent la ceinture ... on en est loin, c'est la gabegie à tous les niveaux.

  • cachagui le mercredi 9 sept 2015 à 16:55

    Pardonnez-moi il me semble que c'est l'hospital qui se moque de la charité.Elus quelque soit votre niveau vous devriez avoir l'obligation de résultat comme un simple citoyen?Avant cette crise économique sans précédent vous dépensiez à tort et à travers pour des raisons essentiellement électoralistes?A un moment ou à un autre il faudra bien vous justifier......!

  • M4709037 le mercredi 9 sept 2015 à 14:49

    pas entièrement d'accord car les investissements des communes sont financés par l'argent des contribuables. Cet argent peut aussi créer des emplois par la dépense propre de ces contribuables. Les investissements du moins certains ne sont pas utiles et plus créateurs d'emplois.

Partenaires Taux