France-Les grilles anti-SDF de neuf bancs d'Angoulême choquent

le
15

(Actualisé avec porte-parole commerçants) PARIS, 25 décembre (Reuters) - La décision de la municipalité UMP d'Angoulême (Charente) de faire poser des grillages la veille de Noël autour de neuf bancs publics de la ville afin d'empêcher des SDF de s'y installer a suscité jeudi des réactions d'indignation. La mairie a expliqué avoir pris cette mesure en concertation avec des commerçants proches du Champ de Mars car les bancs étaient "utilisés quasi-exclusivement par des personnes qui se livrent à une alcoolisation récurrente, tous les jours". Le président de l'union des commerçants, Thierry Courmont, a assuré que la mesure visait surtout les revendeurs de drogue. "Ça n'a rien à voir avec les SDF, les SDF ils ne nous dérangent pas. Ici, ce sont des dealers. Ils sont là parce que ça sécurise leur clientèle, a-t-il dit sur RTL. De nombreux internautes ont dénoncé une "indignité locale" et un "manque d'humanisme" en période de Noël. "Guantanamo ? - non non, Angoulême", se moque l'un d'eux. D'autres ont menacé de boycotter le festival de la bande dessinée de la ville. "Noël à Angoulême... des bancs en cage... nous vous souhaitons le contraire : une belle ouverture à tous", écrit le collectif Les morts de la rue sur son compte Twitter. "Quelle honte, ce n'est pas ça la France", dit l'ancien député socialiste Guillaume Garot. Face aux réactions, le directeur de cabinet du maire n'a pas exclu d'enlever les grillages provisoirement après avoir constaté des dysfonctionnements, sans pour autant remettre en question le fondement de son initiative. "Nous avions plutôt prévu de les installer après les fêtes et d'y mettre dans la foulée des galets pour respecter l'aspect esthétique et minéral de la place. Nous n'excluons pas de retirer provisoirement les grilles", a-t-il dit à la Charente libre.fr. Jean Guiton, l'adjoint chargé de la sécurité, avait auparavant avancé que la date de pose des grillages, veille de Noël, était fortuite, et que la mesure s'inscrivait dans un dispositif global comprenant de la vidéo-surveillance, une police municipale renforcée, et une médiation sociale auprès de SDF. (Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 27 déc 2014 à 13:15

    OUI!!!...M6519...le dire et le répéter sans arrêt...en attendant le "grand jour" qui ne saurait tarder, et où, enfin, ns pourrons ns libérer, comme en 1789, du joug de nos Politicards/Mafieux de TOUS BORDS, en col blanc et mains sales, souvent tachées de sang...

  • Gary.83 le vendredi 26 déc 2014 à 12:31

    mais que fait la police ??? ... rien ! à part se cacher pour en photo les automobilistes ...

  • s.thual le vendredi 26 déc 2014 à 11:45

    pour enlever les dealers , des cages ? on reve ! faut une autorite digne de ce nom et qui frappe fort !le rest c est du bla bla a 4 sous qui engraisse le mec qui a fait ou commande les cages

  • ricoux10 le vendredi 26 déc 2014 à 11:38

    que fait cet ex député ? il critique mais ne propose rien. Les socialistes ne connaissent que le "on doit faire", jamais ils ne diront "nous allons faire" et c'est bien là toute la différence. Avec les bras et l'argent des autres, ils savent faire beaucoup

  • ricoux10 le vendredi 26 déc 2014 à 11:34

    que ceux qui ne soit pas content prennent ces SDF chez eux, personne ne veut voir de SDF près de sa devanture, mais quand des gens excédés prennent des décisions, alors d'autres commencent à montrer du doigt. Pourquoi ce député du PS ne prend pas (à ses frais) ces SDF chez lui ? C'est facile de dénoncer quand cela ne se passe pas près de sa propre porte, et c'est bien le jeu des socialos

  • pichou59 le vendredi 26 déc 2014 à 10:38

    les sdf n'ont pas grand chose en matière de logement de longue durée; bien souvent du temporaire, foyers, croix rouge secours populaire secours catholique armée du salut.... - avant de parler de honte, le député socialo devrait nous dire où sont tous les logements permanents?

  • gendrefr le vendredi 26 déc 2014 à 08:18

    petit rappel à la démocratie: les bancs publics appartiennent à la nation et non à l'administration public, les representants élus sont au service du public sans discrimination. l'abus de bien sociaux est condanné par la loi: ras le bol de ces roitelets de pacotille.

  • dlombert le vendredi 26 déc 2014 à 07:50

    Ça se trouve pour le même prix ils auraient pu récupérer une salle inutilisée pour leur faire un coin d'accueil avec une petite soupe pour Noël .... je verrais bien un boycott du festival de la BD..

  • clausfer le vendredi 26 déc 2014 à 07:01

    Il est urgent de rétablir l'AUTORITE. N'importe quelle association de branquignols fait la loi en France! Dans les années 60 on avait l'ennemi de l'intérieur; maintenant on a green peace, et une foison d'organismes parasites qui se croient autorisés de décider pour nous. Où est l'Etat?

  • cavalair le vendredi 26 déc 2014 à 05:35

    On est en democratie...les nombreux intenautes qui ralent on s'en branle. Quand au depute PS il ne reprense plus que 15% des votants quand le FN qui represent de plus de 30% de votants ralera ilfaudra s'en preocuper