France-Les grèves ont touché moins d'entreprises en 2013

le
1
    PARIS, 22 décembre (Reuters) - Le nombre d'entreprises ayant 
connu une grève a encore baissé en 2013 en France mais les 
conflits ont été plus intenses en moyenne qu'en 2012, selon des 
données publiées mardi par la Dares (direction des études du 
ministère du Travail. 
    Une proportion de 1,2% des entreprises de dix salariés ou 
plus du secteur marchand non agricole ont déclaré avoir connu un 
ou plusieurs arrêts collectifs en 2013, soit légèrement moins 
qu'en 2012 (1,3%) et nettement en deçà du pic récent de 3,3% 
atteint en 2010 lors la dernière réforme des retraites. 
    Mais les mouvements ont été plus longs et/ou ont concerné 
plus de monde, le nombre de journées individuelles non 
travaillées (JINT) pour 1.000 salariés passant à 79 contre 60 un 
an plus tôt. 
    Rapporté aux seules entreprises ayant connu au moins une 
grève, il a augmenté de 250 à 322 jours. 
    Près de la moitié (47%) des entreprises concernées par des 
grèves l'ont été dans le cadre de conflits nationaux et 
interprofessionnels. 
    L'année 2013 a été marquée par des journées de mobilisation 
contre l'accord national interprofessionnel conclu en début 
d'année à l'appel des syndicats non signataires, et une journée 
de mobilisation pour l'emploi. 
    Quarante-cinq pour cent des entreprises ayant connu au moins 
une grève ont déclaré des arrêts collectifs de travail portant 
sur les rémunérations (contre 55% en 2012), qui restent le 
premier thème de conflit. 
    Dans un contexte économique difficile, les mouvements liés à 
la défense de l'emploi ont concerné 34% des entreprises ayant 
connu une grève, contre 22% en 2012. 
     
    L'étude de la Dares : http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2015-093.pdf 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.giral le mardi 22 déc 2015 à 16:07

    évidemment les syndicats sont de gauche, jusqu'à nouvel ordre..........!! c donc bien facile ! faut bouleverser l'esprit des syndicats si la droite veut y arriver, mais est ce possible !!?? elle est bien là la question..........!!