France-Les engagements budgétaires "forcément dépassés"-Valls

le
1

PARIS, 17 novembre (Reuters) - Les engagements budgétaires de la France "seront forcément dépassés" du fait des nouvelles dépenses pour la sécurité, a déclaré mardi le Premier ministre, Manuel Valls. Prié sur France Inter de dire si les engagements de la France seraient tenus, Manuel Valls a répondu : "Ils seront forcément dépassés puisque ces moyens que nous allons mettre en service des forces de sécurité ne se feront pas au détriment des autres budgets". "Nous devons l'assumer et l'Europe doit le comprendre, il est temps aussi que l'Union européenne, que la Commission comprenne aujourd'hui que c'est un combat qui concerne la France mais qui concerne aussi l'Europe", a-t-il ajouté. Le projet de budget pour 2016 prévoit une réduction du déficit public à 3,3% du PIB fin 2016, après 3,8% fin 2015. Une source au ministère des Finances a déclaré lundi après les annonces de François Hollande que le coût des nouvelles mesures s'élèverait à plusieurs centaines de millions d'euros. "C'est un coût supplémentaire par rapport à ce qui était prévu", avait-on déclaré, mais "ça reste compatible avec les engagements européens". François Hollande a annoncé la création de 5.000 emplois en deux ans dans la police et la gendarmerie, 2.500 dans la pénitentiaire et les services juridiques, et un millier dans les douanes pour contrôler les frontières. Il a annoncé en outre l'interruption de toute nouvelle réduction des effectifs de la Défense jusqu'en 2019. ID:nL8N13B40V (Jean-Baptiste Vey, avec Grégory Blachier, édité par Elizabeth Pineau)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jpoche le mardi 17 nov 2015 à 08:58

    warf la bonne excuse

Partenaires Taux