France-Les élus PS vont tenter de faire modifier la loi El Khomri

le
0
 (Actualise précisions Le Roux) 
    PARIS, 8 mars (Reuters) - Les parlementaires socialistes ont 
annoncé leur intention de présenter des propositions pour 
amender le projet de réforme controversée du Code du travail à 
l'issue d'une réunion qu'ils ont tenue mardi soir à huis clos en 
présence du Premier ministre Manuel Valls qui s'est montré 
ouvert à des modifications. 
    Cette première réunion sera suivie d'un nouveau conclave 
lundi prochain, toujours à huis clos, au cours de laquelle 
seront présentées les propositions annoncées. 
    Christophe Sirugue, pressenti pour être le rapporteur du 
projet de loi, a précisé que les débats avaient porté 
principalement portés sur "deux points durs" : le plafonnement 
des indemnités prud'homales de licenciement et la définition du 
licenciement économique, les deux mesures les plus contestées de 
ce projet de loi. 
    "Le Premier ministre a ouvert la porte, très clairement à 
une discussion, à la formulation de propositions et donc nous 
allons travailler d'ici lundi à formuler des propositions qui 
vont dans le sens d'une correction de ces deux points", a 
poursuivi le député PS. 
    "Ce séminaire a été l'occasion pour le groupe de présenter 
les points sur lesquels nous avions des interrogations, sur 
lesquels nous avions des doutes et sur lesquels il devait y 
avoir des améliorations voire des changements", a déclaré Bruno 
Le Roux, le président du groupe PS de l'Assemblée, à l'issue de 
cette réunion. 
    "Nous avons eu un débat avec le gouvernement qui était à 
l'écoute pendant deux heures et des propositions du Premier 
ministre pour que nous puissions, en parallèle avec les 
discussions qu'il a avec les syndicats et organisations 
patronales, lui faire des propositions", a-t-il poursuivi. 
    Ces propositions, a-t-il ajouté, devront être formulées 
lundi prochain, lors de la suite de ce "séminaire", afin 
qu'elles puissent être prises en compte en vue du dépôt du 
projet de loi. 
    "Le gouvernement a montré qu'il était à l'écoute et qu'il 
était prêt à bouger sur les points identifiés comme devant 
bouger. C'est donc une manifestation d'ouverture avec la 
majorité", a estimé le "patron" des députés PS. 
    Le Premier ministre, présent à ce "séminaire", est intervenu 
lors de cette réunion pour rappeler les grandes lignes du projet 
de loi dont la présentation en conseil des ministres a été 
reporté du 9 au 24 mars. 
    Les ministres Myriam El Khomri (Travail), Emmanuel Macron 
(Economie) et Clotilde Valter, secrétaire d'Etat à la Formation 
professionnelle, présents à cette réunion, sont également 
intervenus. 
    Les propositions qui seront présentées lundi prochain seront 
soumises le lendemain aux groupes socialistes de l'Assemblée et 
du Sénat lors de leurs réunions hebdomadaires respectives. 
    "Le séminaire et les débats qui suivront devront 
nécessairement conduire à un certain nombre de modifications et 
à un certain nombre de changements", avait déclaré Bruno Le Roux 
avant l'ouverture de ce séminaire organisé à la veille d'une 
journée nationale de manifestations et de grèves contre la 
réforme. 
    "Nous sommes en phase d'enrichissement du texte", avait-il 
ajouté en évoquant les négociations en cours entre le 
gouvernement et les partenaires sociaux. 
    "Nous allons travailler à améliorer le texte", avait 
renchéri Didier Guillaume, le président du groupe PS du Sénat. 
"Cette loi doit passer et le gouvernement doit écouter sa 
majorité et les partenaires sociaux", avait-il ajouté. 
 
 (Emile Picy, édité par Sophie Louet et Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant