France-Les échéances doivent être tenues sur Fessenheim-Royal

le
6
    PARIS, 16 juin (Reuters) - Les échéances doivent être tenues 
sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim 
(Haut-Rhin), a déclaré jeudi la ministre de l'Energie Ségolène 
Royal.  
    EDF  EDF.PA  veut conclure un accord avec l'Etat sur une 
indemnisation avant de lancer la fermeture de la centrale, 
a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.   
    "Les échéances doivent être tenues", a déclaré jeudi 
Ségolène Royal sur Europe 1.  
    "Le décret d'arrêt de fonctionnement de Fessenheim doit être 
pris avant la fin de cette année", a-t-elle ajouté. "Le 
processus doit être tenu, et il n'y a aucune raison qu'il ne le 
soit pas." 
    François Hollande avait promis la fermeture de Fessenheim 
avant la fin de son quinquennat. Mais il a reconnu en septembre 
dernier qu'elle ne pourrait avoir lieu en 2016 en raison du 
retard du chantier de l'EPR de Flamanville (Manche), dont 
l'ouverture est aujourd'hui prévue pour fin 2018. 
    L'Etat a cependant demandé à plusieurs reprises à EDF, dont 
il détient 84,9% du capital, de lancer le processus de fermeture 
de Fessenheim dès cette année. 
    Selon Le Monde, le ministère de l'Environnement et de 
l'Energie a proposé de verser moins de 100 millions d'euros à 
EDF pour compenser la fermeture de cette centrale.  
    A la question "l'Etat pourrait-il monter jusqu'à un milliard 
? ", Ségolène Royal a répondu : "Absolument pas."  
    "Il n'y a aucune raison d'aller au-delà de ce que les règles 
prévoient", a-t-elle dit.  
    La ministre de l'Energie a par ailleurs annoncé que le 
rattrapage des tarifs de l'électricité serait de l'ordre de "1,5 
euro par mois pendant 18 mois", soit une trentaine d'euros à 
répartir sur cette durée.  
    Le Conseil d'Etat a annulé mercredi un arrêté qui limitait à 
2,5% l'augmentation des tarifs de l'électricité survenue en 
2014, imposant au gouvernement d'appliquer une hausse 
rétroactive des factures payées par les ménages français. 
  
    Pour les tarifs 2016-2017, l'augmentation sera "de moins de 
1%, peut-être aux alentours de 0,5%", a-t-elle précisé.  
 
 (Chine Labbé et Yann Le Guernigou, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    Vu l'état où se trouve EDF aujourd'hui, la fermeture de Fessenheim sera remise aux calendes grecques !!!

  • phili646 il y a 7 mois

    Comment croire à ce qu'elle raconte, elle a perdu toute crédibilité avec la rétroactivité des tarifs EDF !!!!

  • pepitobo il y a 7 mois

    mais quand va t elle donc se taire???? tout ce qu'elle entreprend tourne au désastre..!!! pour s'en convaincre il suffit de constater l'effondrement du cours de l'action d'EDF depuis son arrivée au ministere!!!

  • M898407 il y a 7 mois

    De quel droit cette incompétente prétentieuse se permet elle de confirmer un calendrier de mesures sur lequel elle n'a aucune connaissance ni aucune influence ?

  • M5441845 il y a 7 mois

    L'histoire retiendra que c'est a la fin du quinquennat de François Hollande, qu'EDF a fait faillite.

  • M2734309 il y a 7 mois

    T'inquiète la pin.tade, dans moins d'un an il y a une échéance qui va être tenue, c'est que tu dégage !