France-Les deux dirigeants d'Uber seront jugés fin septembre

le , mis à jour à 13:28
2

PARIS, 30 juin (Reuters) - Les deux principaux dirigeants d'Uber en France sont convoqués pour être jugés le 30 septembre prochain pour l'offre payante de transport entre particuliers UberPOP, interdite par la loi Thévenoud de 2014, a annoncé mardi le procureur de Paris. Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty, respectivement directeur-général d'Uber France et directeur de la compagnie pour l'Europe du Nord, avaient été placés en garde à vue lundi dans le cadre d'une enquête préliminaire sur cette application. A l'issue de leur audition, ils ont été déférés mardi matin au parquet et se sont vu notifier leur convocation, en tant que représentants de la personne morale Uber mais aussi coauteurs de l'infraction présumée, indique François Molins dans un communiqué. Ils seront notamment jugés pour pratique commerciale trompeuse, complicité d'exercice illégal de l'activité d'exploitant taxi et organisation illégale d'un système de mise en relation de clients avec des personnes se livrant à l'activité de taxi. L'enquête visant UberPOP avait été ouverte le 27 novembre 2014. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pbenard6 le mardi 30 juin 2015 à 13:44

    le "fondateur" d'uber Travis Kalanick doit aussi être jugé pour encouragement au travail eu noir pendant qu'il se remplit les poches à coup de milliards de dollars

  • bordo le mardi 30 juin 2015 à 13:42

    Gesticulation médiatique orchestrée par le gouvernement pour satisfaire les beaufs braillards et qui donnera lieu à une discrète relaxe compte tenu de l'absence de charges.