France-Léglise-Costa va réorganiser le pôle affaires européennes

le
0

(Actualisé avec contexte) PARIS, 19 décembre (Reuters) - Philippe Léglise-Costa quitte ses fonctions de conseiller pour l'Europe de François Hollande afin de se concentrer sur la réorganisation du suivi des dossiers communautaires à son poste de secrétaire général des Affaires européennes. Le président français lui a demandé "de conduire une réorganisation du suivi des affaires européennes afin de renforcer la cohérence de l'action du gouvernement dans ce domaine, les échanges avec les institutions européennes, ainsi que les liens avec tous les acteurs concernés", peut-on lire dans un communiqué publié vendredi par l'Elysée. Philippe Léglise-Costa cumulait depuis le 9 avril dernier son rôle de conseiller pour l'Europe de François Hollande avec la direction du secrétaire général aux affaires européennes (SGAE), une instance d'environ 200 personnes chargée de la coordination interministérielle sur les dossiers européens. D'importantes négociations auront lieu en 2015 entre Paris et Bruxelles, notamment lorsque la Commission européenne rendra en mars son avis sur le rythme de la consolidation budgétaire et la qualité des réformes économiques menées en France. Les dirigeants européens réunis en sommet jeudi à Bruxelles ont également validé le plan de la Commission européenne pour stimuler les investissements et seront saisis rapidement en 2015 de propositions pour créer un véritable marché unique de l'énergie et du numérique. ID:nL6N0U24YB Spécialiste de longue date des questions européennes, Philippe Léglise-Costa a notamment été le numéro deux de la puissante représentation de la France auprès de l'Union européenne à Bruxelles. Il ne sera pas remplacé à son poste de conseiller de François Hollande mais restera en lien avec lui, a-t-on appris auprès de la présidence de la République. Ce changement était prévu mais a attendu la mise en place des nouveaux présidents des institutions européennes, Jean-Claude Juncker à la Commission et Donald Tusk au Conseil européen, pour prendre effet. (Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant