France-Le tribunal de commerce s'octroie un délai sur l'ex-SNCM

le
0
    MARSEILLE, 22 février (Reuters) - Le tribunal de commerce de 
Marseille a reporté au 1er mars son délibéré prévu lundi sur 
l'ouverture, début janvier, d'une ligne de fret entre Bastia et 
Marseille par Corsica Linea, une concurrence jugée "illicite" 
par le comité d'entreprise et les administrateurs judiciaires de 
l'ex-SNCM. 
    Le tribunal a estimé que le dossier nécessitait un "examen 
complémentaire" pour pouvoir juger du caractère illicite ou non 
de cette ligne créée conjointement par Corsica Maritima et 
l'armateur Daniel Berrebi, deux anciens candidats à la reprise 
de la SNCM. 
    Les plaignants avaient mis en exergue à l'audience une 
lettre de confidentialité liant les repreneurs potentiels de la 
SNCM, un document qui prévoyait notamment de ne pas solliciter 
les services de clients de la compagnie. 
    Ils estiment que Corsica Maritima n'a pas respecté cette 
clause, une action qu'ils ont qualifiée "d'acte de piraterie" et 
qui a contribué à davantage fragiliser la situation de la 
nouvelle compagnie Maritima Ferries (MCM) de Patrick Rocca. 
    MCM compte aujourd'hui 903 salariés contre près de 1.500 
avant la reprise de l'ex-SNCM par Patrick Rocca, qui a signé 
jeudi dernier l'acte de cession qui en fait le propriétaire de 
plein droit de l'ex-compagnie maritime placée en redressement 
judiciaire en 2014.   
 
 (Jean-François Rosnoblet, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant