France-Le téléphone pour femmes en danger bientôt généralisé

le
0

PARIS, 22 août (Reuters) - Le téléphone d'alerte pour les femmes en très grand danger, qui a fait l'objet d'une expérimentation dans 13 départements, sera généralisé partout en France à partir du mois de septembre, a annoncé vendredi le ministère de l'Intérieur. Ce téléphone, doté d'un système d'appel direct, permet à des femmes victimes de violences d'être rapidement secourues dans un temps très court, moins de 10 minutes, grâce à une plate-forme de régulation chargée d'évaluer le danger, et de mobiliser immédiatement les secours. En France, une femme meurt tous les deux jours et demi du fait de la violence de son conjoint, de son concubin ou d'un ancien compagnon et chaque année, une femme sur dix est victime de violences, selon les autorités. La généralisation du téléphone grand danger était inscrite dans la loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes adoptée en août dernier. La procédure d'attribution du marché public ayant été menée à terme, plus de 500 de ces téléphones d'alerte seront déployés dès septembre, précise le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. A ce jour, 157 téléphones sont déployés sur le territoire national et 304 personnes en ont bénéficié. Accordé par le procureur de la République après évaluation du danger, ce dispositif a permis de sauver des vies et d'interpeller les auteurs, souligne le ministère. Il repose également sur un accompagnement global de la victime, mobilisant le partenariat des acteurs de lutte contre les violences faites aux femmes : l'Etat, les associations et les collectivités territoriales. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant